« La France ne devrait pas exister »: la télévision russe menace Paris de « frappes préventives »

12 janvier 2023 Mis à jour: 12 janvier 2023
FONT BFONT SText size

Lundi 9 janvier, les invités d’une émission russe ont tenu des propos choquants envers la France. L’un d’eux a notamment suggéré de lancer une « guerre préventive » contre Paris.

L’Hexagone en prend pour son grade sur le petit écran russe. Lundi 9 janvier, les participants de l’émission de télévision animée par Vladimir Soloviev et diffusée sur la chaîne publique russe Rossiya-1, ont menacé ouvertement la France de représailles, ainsi que son président, Emmanuel Macron, après sa promesse d’envoyer des blindés pour soutenir l’armée ukrainienne, rapporte BFMTV.

« Je ferais des frappes préventives »

« Nous devrions faire une guerre préventive. Macron fournit des tanks, moi je ferais des frappes préventives contre la France en tant que belligérant », a notamment déclaré le présentateur et propagandiste du Kremlin, Vladimir Soloviev, alors que le débat portait ce jour-là sur la promesse d’Emmanuel Macron d’envoyer des blindés en Ukraine.

L’un de ses intervenants, l’actuel député de la Douma (le Parlement en Russie) et ancien général de l’armée russe à la retraite, Andrey Gurulyov, a surenchéri: « La France ne devrait pas exister. La France existait, et maintenant elle n’existe plus, est-ce que ça dérangerait qui que ce soit ? »

« Nous avons assez d’armes pour détruire la France »

Le belliqueux ne s’est pas arrêté là, estimant d’ailleurs que « si on frappe la France une fois, ce sera la fin de tout ça. Tout le monde aura peur, je vous le dis, personne ne voudra aller en Ukraine. Pas besoin d’engager notre potentiel stratégique, nous avons assez d’armes pour détruire la France ou la Grande-Bretagne ».

Il n’est pas rare que des menaces envers l’Occident soient proférées dans les médias russes. En septembre dernier, par exemple, le président Vladimir Poutine avait prononcé une allocution télévisée, au cours de laquelle il avait annoncé la mobilisation partielle des réservistes et menacé les Occidentaux de riposte nucléaire. Au début de son intervention, le dirigeant russe avait affirmé sans détour que « l’Occident [voulait] détruire la Russie ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé