La djihadiste Emilie König mise en examen et placée en détention provisoire

6 juillet 2022 Mis à jour: 6 juillet 2022
FONT BFONT SText size

L’une des djihadistes françaises les plus connues Emilie König rapatriée mardi de Syrie, a été placée en détention provisoire après avoir été mise en examen par un juge antiterroriste lors d’une audience devant une juge des libertés et de la détention (JLD).

Visée par un mandat d’arrêt, cette femme âgée de 37 ans, accusée d’avoir recruté pour le groupe terroriste État islamique (EI) et appelé à commettre des attaques en Occident, a été mise en examen à son arrivée à Paris pour association de malfaiteurs terroriste criminelle.

Son avocat Emmanuel Daoud a déclaré que sa cliente « a l’intention de coopérer pleinement avec la justice française ».

« Elle est rentrée pour s’expliquer »

« Elle est rentrée pour s’expliquer et pour tenter le plus rapidement possible, selon une échéance qu’elle ne maîtrise pas, de revoir ses enfants », a ajouté Me Daoud, en soulignant qu’elle avait « pleinement conscience d’avoir causé beaucoup de souffrances à sa famille ».

Trente-cinq mineurs et 16 mères présents dans des camps de prisonniers djihadistes en Syrie depuis la chute de l’EI ont été rapatriés en France le 5 juillet.

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé