La défaite de Liz Cheney, un «blâme absolu» pour le comité du 6 janvier, déclare Trump

18 août 2022 Mis à jour: 18 août 2022
FONT BFONT SText size

L’ancien président Donald Trump a suggéré que le comité du 6 janvier soit dissous, après la défaite de la représentante Liz Cheney (Parti républicain‑Wyoming) lors d’une primaire du Parti républicain qui s’est tenue le 16 août, qualifiant le vote de « référendum » et affirmant que « le peuple a parlé ».

« Félicitations à Harriet Hageman pour sa grande et très décisive victoire dans le Wyoming. C’est un résultat merveilleux pour les États‑Unis, et une réprimande complète du comité non élu composé de valets et de voyous politiques », a écrit Donald Trump sur sa plateforme Truth Social le 16 août.

« Liz Cheney devrait avoir honte d’elle‑même, de son comportement, de ses paroles et de ses actes malveillants et moralisateurs envers les autres », a poursuivi Donald Trump. « Maintenant, elle peut enfin disparaître dans les profondeurs de l’oubli politique où, j’en suis sûr, elle sera beaucoup plus heureuse qu’elle ne l’est en ce moment. »

« Merci au WYOMING ! » a ajouté Donald Trump.

Harriet Hageman, candidate républicaine au Congrès du Wyoming, salue les enfants lors d’une fête organisée le soir des élections primaires à Cheyenne, dans le Wyoming, le 16 août 2022. (Michael Smith/Getty Images)

Mme Cheney a été battue par Harriet Hageman, une avocate spécialisée dans les ressources naturelles de Fort Laramie, soutenue par Donald Trump. Tôt mercredi matin, le bureau du secrétaire d’État du Wyoming a annoncé (pdf) que Mme Hageman avait recueilli 113.025 voix, contre 49.316 pour Mme Cheney.

Le résultat obtenu n’était pas inattendu, puisque près de 70% des habitants du Wyoming ont voté pour Donald Trump lors de l’élection présidentielle de 2020.

Mme Cheney fait partie des 10 républicains de la Chambre des représentants qui ont voté en faveur de la destitution de Donald Trump. Elle est également coprésidente de la commission de la Chambre des représentants chargée d’enquêter sur l’intrusion du Capitole survenue le 6 janvier.

Député sortante du Wyoming, elle en était à son troisième mandat. C’est le quatrième représentant républicain à avoir voté pour la destitution de Donald Trump à être battu par des candidats soutenus par l’ancien président. Les trois autres sont les représentants Jaime Herrera Beutler (Parti républicain‑Washington), Peter Meijer (Parti républicain‑Michigan) et Tom Rice (Parti républicain‑Caroline du Sud).

« Je présume qu’avec la très grande défaite de Liz Cheney, bien plus importante que ce qui avait été prévu, le Comité du 6 janvier des valets et des voyous politiques va rapidement entamer le beau processus de DISSOLUTION ? », a écrit Donald Trump dans un autre message publié sur Truth Social ce mardi.

« Il s’agissait d’un référendum sur l’interminable chasse aux sorcières. Le peuple a parlé ! » a ajouté Donald Trump.

Lors de son discours de concession, mardi, Mme Cheney a directement interpellé Donald Trump.

« Je ferai tout ce qu’il faut pour que Donald Trump ne s’approche jamais du bureau ovale. Je le pense vraiment. J’aime mon pays encore plus », a‑t‑elle déclaré. « Cette élection primaire est terminée. Maintenant, le vrai travail commence. »

La représentante Liz Cheney (Parti Républicain-Wyoming) s’adresse à ses partisans lors de la soirée des primaires à Jackson, Wyoming, le 16 août 2022. (Alex Wong/Getty Images)

Sur son site Truth Social, Donald Trump a qualifié le discours de Mme Cheney de « peu inspirant ».

« Le discours de concession peu inspirant de Liz Cheney, devant une ‘petite’ foule dans le grand État du Wyoming, s’est concentré sur sa conviction que l’élection présidentielle de 2020 n’était pas, malgré des preuves massives et concluantes du contraire, truquée et volée », a écrit Donald Trump. « Elle l’a été, et c’est sans compter le fait que de nombreux changements électoraux, dans de nombreux États, n’ont pas été approuvés par les législatures des États, une obligation absolue. »

Mme Hageman va maintenant affronter la candidate démocrate Lynnette Grey Bull lors des élections générales du 8 novembre, pour le seul siège du Wyoming à la Chambre des représentants.

Plusieurs législateurs du Parti républicain ont salué la victoire de Mme Hageman ce mardi.

« Félicitations à Harriet Hageman pour sa victoire écrasante aux primaires républicaines dans le Wyoming contre la marionnette de Nancy Pelosi, Liz Cheney. J’ai été fière de me joindre au président Donald Trump et au leader Kevin McCarthy pour soutenir Harriet », a déclaré dans un communiqué la présidente du Parti républicain de la Chambre des représentants, Elise Stefanik (Parti républicain ‑ New York).

« Harriet est une vraie patriote de l’America First qui redonnera aux habitants du Wyoming la parole, que Liz Cheney avait oubliée depuis longtemps », a poursuivi Mme Stefanik. « Je ne peux pas attendre qu’Harriet rejoigne les républicains au Congrès pour que nous puissions rester concentrés comme un laser sur le travail que nous faisons pour sauver les États‑Unis d’Amérique. »

La représentante Mary Miller (Parti républicain‑Illinois), membre du comité de la liberté de la Chambre des représentants, s’est ralliée au commentaire de Donald Trump concernant le comité du 6 janvier.

« Ce soir, nous avons assisté non seulement à la défaite de Liz Cheney, mais aussi à un rejet massif du Comité de chasse aux sorcières fictif ‘Jan 6’ et de la politique autoritaire de la classe dirigeante de Washington », a écrit Mme Miller sur Twitter. « Félicitations à mon amie Harriet Hageman, au président Donald Trump et au mouvement MAGA ! »

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé