La chanteuse Aya Nakamura et son compagnon placés en garde à vue pour violences réciproques sur conjoint

11 août 2022 Mis à jour: 11 août 2022
FONT BFONT SText size

La chanteuse Aya Nakamura et son compagnon seront jugés fin novembre devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour des violences réciproques, a-t-on appris auprès du parquet et de source proche de l’enquête, confirmant une information de TF1/LCI. 

Dans la nuit du samedi au dimanche 7 août, l’artiste franco-malienne âgée de 27 ans et son compagnon Vladimir Boudnikoff ont été placés en garde à vue au commissariat de Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, précise le parquet.

Samedi, Aya Nakamura a quitté le domicile après une dispute, avant d’y revenir accompagnée de deux amis. La chanteuse et le producteur ont par la suite fait appel à la police.

« Il n’y a pas eu vraiment de coups, il n’y a pas eu d’étranglement, on est plus sur des dégradations d’objets », a indiqué cette source, précisant qu’ils ont été légèrement blessés.

Convoqués fin novembre

Le couple est ressorti libre avec une convocation fin novembre devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour « violences par conjoint avec ITT de moins de huit jours ».

Aya Nakamura, chanteuse à succès, a fait danser la planète avec des tubes comme Djadja et Jolie Nana.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé