Jura : une fillette de 10 ans meurt après avoir été percutée par la voiture de sa mère, près d’un arrêt de bus à Lamoura

31 mai 2021 Mis à jour: 31 mai 2021
FONT BFONT SText size

Un terrible accident de la route a causé la mort d’une enfant de 10 ans, ce vendredi 28 mai 2021 au matin, au niveau de l’arrêt de bus de la commune de Lamoura (Jura). C’est la propre mère de l’enfant qui conduisait le véhicule qui a percuté la fillette.

C’est à 8 h 30 ce vendredi 28 mai qu’une voiture a percuté une fillette de 10 ans qui se trouvait au niveau de l’arrêt de bus du ramassage scolaire à Lamoura, rapporte France Bleu. L’enfant, en classe de CM2, venait de se faire déposer à cet endroit par sa mère. Scolarisée à Lajoux, la petite devait prendre son bus pour rejoindre ce village, précise Le Progrès.

Elle n’a pas eu le temps de freiner !

C’est au moment de redémarrer que la maman, qui n’aurait pas vu sa fille, a percuté celle-ci. La petite était alors en train de se précipiter vers le bus et la maman n’aurait pas eu le temps de freiner, selon le procureur de la République de Lons-le-Saunier Lionel Pascal. Ce dernier a déclaré : « C’est un drame tout à fait terrible qui s’est produit ce vendredi matin à Lamoura. »

Comble de l’horreur, le père de la fillette aurait été témoin de la scène, indique encore Le Progrès. Une enquête pénale a été ouverte afin de faire toute la lumière sur cette tragédie. Les témoins visuels de la scène ont été entendus par les enquêteurs mais la mère, en état de choc, n’a pas pu être auditionnée sur le coup. Par ailleurs, une cellule psychologique a été mise en place le matin même de l’accident, par l’Éducation nationale.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé