Joe Biden signe un projet de loi visant à déclassifier les renseignements sur les origines du Covid concernant le laboratoire de virologie de Wuhan

Par Eva Fu
22 mars 2023 Mis à jour: 22 mars 2023
FONT BFONT SText size

WASHINGTON – Le président Joe Biden a promulgué le 20 mars un projet de loi imposant la déclassification des renseignements relatifs à l’origine du Covid, assurant qu’il partageait « l’objectif du Congrès de divulguer autant d’informations que possible » sur la question.

« Nous devons faire toute la lumière sur les origines de Covid-19 afin de mieux prévenir les pandémies à l’avenir », a déclaré M. Biden dans un communiqué. « Mon administration continuera à examiner toutes les informations classifiées relatives aux origines du Covid-19, y compris les liens potentiels avec l’Institut de virologie de Wuhan. »

Il a ajouté que, dans le cadre de la mise en œuvre de la législation, l’administration « déclassifiera et partagera autant d’informations que possible, conformément à mon autorité constitutionnelle de protection contre la divulgation d’informations qui nuiraient à la sécurité nationale ».

Ce mois-ci, le Sénat et la Chambre ont tous deux adopté à l’unanimité le projet de loi bipartisan, baptisé « Loi de 2023 sur l’origine du Covid-19 », avant de l’envoyer sur le bureau du président. Le projet de loi ordonne au directeur du renseignement national de « déclassifier toutes les informations relatives aux liens potentiels entre l’Institut de virologie de Wuhan et l’origine » du Covid-19.

Les efforts déployés pour découvrir l’origine du Covid-19 se sont toujours heurtés à la résistance de la Chine. En effet, le régime communiste a dissimulé des cas, réduit au silence les dénonciateurs qui tentaient d’alerter sur le danger du virus dès le début de la pandémie et a refusé à plusieurs reprises que des enquêteurs extérieurs viennent faire des recherches sur l’origine du virus.

Le laboratoire P4 sur le campus de l’Institut de virologie de Wuhan, le 13 mai 2020. (Hector Retamal/AFP via Getty Images)

L’Institut de virologie de Wuhan a été au centre de la controverse, car il est soupçonné d’être à l’origine de la fuite du virus.

Le débat est revenu à la surface récemment après la publication d’informations révélant que le département de l’Énergie avait considéré la théorie de la fuite de laboratoire comme la source « la plus probable » de la pandémie. Une conclusion à laquelle le FBI est également parvenu.

En mai 2021, M. Biden avait ordonné aux agences de renseignement américaines d’étudier la question. Les résultats avaient alors été peu concluants sur l’origine du virus. « Ce travail est en cours », a-t-il déclaré le 20 mars.

Un autre point de controverse est l’importance des fonds fédéraux américains qui ont été acheminés vers le laboratoire de Wuhan par l’intermédiaire de l’organisation à but non lucratif new-yorkaise EcoHealth Alliance. Les experts affirment qu’une partie de ces fonds a permis au laboratoire de mener des recherches sur le « gain de fonction », c’est-à-dire des expériences visant à accroître la létalité ou la pathogénicité d’un virus.

Les scientifiques d’EcoHealth ont également orchestré une campagne dans les premiers jours de la pandémie pour faire croire que le virus provenait de la nature. Il s’agit là d’un vaste effort de la part des universitaires occidentaux, des fonctionnaires américains et des médias pour censurer le débat sur la question de savoir si le virus provenait d’un laboratoire.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé