Malgré son soutien à l’avortement, Joe Biden déclare que le pape lui a conseillé de continuer à recevoir la communion

30 octobre 2021 Mis à jour: 30 octobre 2021
FONT BFONT SText size

Bien qu’il soutienne l’avortement, le président américain Joe Biden a affirmé qu’il avait été prié par le pape, ce vendredi, de continuer à recevoir la communion.

M. Biden a rencontré le pape François dans la Cité du Vatican à huis clos.

Le sujet de l’avortement n’a pas été abordé, a déclaré le président aux journalistes après la rencontre.

« Nous avons simplement parlé du fait qu’il était heureux que je sois un bon catholique », a-t-il affirmé.

À la question de savoir si le pape lui avait parlé de continuer à recevoir la communion, le président américain a répondu « oui ».

M. Biden risque de se voir refuser la communion depuis que la Conférence des évêques catholiques des États-Unis a voté, en juin, pour approuver la rédaction d’un document relatif à la manière dont les défenseurs de l’avortement devaient être traités. La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi (Parti démocrate-Californie), une autre catholique qui soutient l’avortement, s’est vu dire le mois suivant que « personne ne peut prétendre être un catholique fervent et approuver le meurtre d’une vie humaine innocente, et encore moins laisser le gouvernement payer pour cela ».

M. Biden a déclaré aux journalistes qu’il n’avait pas communié avec le pape. Lorsqu’on lui a demandé s’il avait parlé de la Conférence des évêques catholiques de Californie, il a répondu qu’il s’agissait d’une « conversation privée ».

Le pape a déjà s’est déjà exprimé sur le fait que les catholiques qui soutiennent l’avortement ne devraient pas être excommuniés. Toutefois, il a dit qu’il ne faisait aucun doute que « l’avortement est un homicide ».

Le pape François, à droite, parle au président américain Joe Biden et à la première dame Jill Biden, au Vatican, le 29 octobre 2021. (EpochTimes via Maison-Blanche)

Un communiqué du Bureau de presse du Saint-Siège affirme que la discussion entre le pape et M. Biden s’est concentrée sur « leur engagement commun pour la protection et le soin de la planète, la situation sanitaire et la lutte contre la pandémie de Covid-19, la question des réfugiés et les moyens de fournir une assistance aux migrants », selon un rapport de Vatican News.

Un communiqué de la Maison Blanche affirme que M. Biden a remercié le pape « pour son plaidoyer en faveur des pauvres du monde et de ceux qui souffrent de la faim, des conflits et des persécutions » et a salué son « engagement dans la lutte contre la crise climatique, ainsi que son plaidoyer pour s’assurer que la pandémie se termine pour tout le monde par le partage des vaccins et une reprise économique mondiale équitable ».

En début de semaine, certains se sont interrogés quant à savoir si M. Biden discuterait de l’avortement avec le pape, mais la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a refusé de répondre.

À la question de savoir si le président communierait avec le pape, elle a répondu : « C’est quelque chose de très personnel. »

« Sa foi est quelque chose de très personnel pour lui. Je n’ai rien à partager à ce sujet pour le moment », a-t-elle ajouté.

Les deux hommes ont également parlé de la protection des droits de l’homme au cours de cette audience d’environ 90 minutes, qui a été suivie d’une réunion élargie à la Première dame des États-Unis, Jill Biden, et à des responsables comme le secrétaire d’État Antony Blinken.

Pendant la visite, Mme Biden et le pape ont échangé des cadeaux et des plaisanteries. À un moment, M. Biden a osé un trait d’humour en déclarant qu’il « paierait volontiers les boissons » s’il ne lui avait pas déjà offert un médaillon.

M Biden a ensuite rencontré le cardinal Pietro Parolin avant de quitter le Vatican et de rencontrer le président italien Mattarella, le Premier ministre italien Mario Draghi et d’autres responsables italiens.


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé