Joe Biden annule l’interdiction des transgenres dans l’armée par un décret

27 janvier 2021 Mis à jour: 27 janvier 2021
FONT BFONT SText size

La Maison-Blanche a annoncé lundi que le président Joe Biden avait annulé un décret Trump qui interdisait aux transgenres de servir dans l’armée.

Le communiqué de presse de la Maison-Blanche précise : « Le président Biden a signé aujourd’hui un décret qui établit la politique selon laquelle tous les Américains qui sont qualifiés pour servir dans les forces armées des États-Unis devraient pouvoir servir. »

Donald Trump a annoncé l’interdiction dans une série de tweets de 2017 mettant fin aux politiques de l’administration Obama sur les transgenres servant dans l’armée, en citant le coût d’avoir des transgenres dans l’armée.

« Notre armée doit se concentrer sur une victoire décisive et écrasante et ne peut pas être accablée par les coûts médicaux énormes et les perturbations qu’entraînerait la présence de transgenres dans l’armée », a-t-il écrit dans un post sur Twitter.

Lors de son audition de confirmation au Sénat la semaine dernière, le secrétaire à la défense Lloyd Austin a déclaré son soutien à l’intégration des personnes transgenres dans l’armée.

Dans un communiqué de presse publié lundi, Lloyd Austin a déclaré que le ministère prendra des mesures politiques immédiates pour garantir que les transgenres puissent servir sur la base de leur sexe « auto-identifié ».

Lloyd Austin a ajouté que l’armée autorisera tous les « soins liés à la transition » dans le cadre des lois préexistantes pour les personnes transgenres en service.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé