« Je t’aime tant »: hommage émouvant de John Travolta à Olivia Newton-John, star de « Grease », décédée à l’âge de 73 ans

9 août 2022 Mis à jour: 9 août 2022
FONT BFONT SText size

L’actrice et chanteuse australienne Olivia Newton-John, star du film « Grease », est morte à l’âge de 73 ans, a annoncé le 8 août son mari dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. 

La comédienne, qui avait aussi la nationalité britannique, est « décédée paisiblement dans son ranch en Californie du Sud ce matin, entourée par sa famille et ses amis », précise John Easterling dans le communiqué. Elle luttait depuis 30 ans contre un cancer du sein.

Depuis que le cancer s’était abattu sur elle à la quarantaine – cancer du sein et mastectomie en 1992 puis deux récidives en 2013 et 2017, avec métastases – la star mettait toute son énergie et sa notoriété au service de la lutte contre la maladie.

« Olivia a été un symbole de triomphe et d’espoir depuis 30 ans en partageant son expérience sur le cancer du sein », a écrit son mari, précisant qu’un fonds à son nom avait été créé afin de financer la recherche sur les plantes médicinales et le cancer, le « Olivia Newton-John Foundation Fund ».

Olivia Newton-John en 2018 à Beverly Hills, Californie. (Photo : Alberto E. Rodriguez/Getty Images)

Succès planétaire dans le film culte « Grease »

Cheveux laqués et blousons de cuir, Olivia Newton-John s’était rendue mondialement célèbre en incarnant Sandy dans la comédie musicale culte « Grease », aux côtés de John Travolta.

Sorti en 1978, le film est immédiatement un énorme succès mondial. En France, il fait 6 millions d’entrées… Plus que « Les Demoiselles de Rochefort » ou « West Side Story ». Tout le monde fredonne « Summer nights » et « You’re the one that I want ».

Et son final devient un mythe, avec la métamorphose de Sandy, la blonde et sage lycéenne, en femme fatale qui surgit au milieu de la fête foraine, cigarette au bec, perfecto noir, top aux épaules dénudées, pantalon lamé moulant et talons vertigineux… Sur un rythme endiablé, elle se déhanche et électrise Danny (John Travolta), le rebelle à la banane gominée.

« Je t’aime tant »

« Ma très chère Olivia, tu as rendu nos vies meilleures. Ton influence a été incroyable. Je t’aime tant. Nous nous reverrons plus tard et nous serons à nouveau réunis. À toi dès le premier instant où je t’ai vue et pour toujours ! Ton Danny, ton John ! « , a réagit John Travolta sur Instagram.

Chanteuse de country et pop rock

Passionnée de musique, Olivia Newton-John remporte à 16 ans un concours local de chant. Sa mère la pousse à exploiter son talent et les voilà toutes deux reparties pour l’Angleterre.

Premiers singles, premiers succès. En 1974, « I honestly love you » est son premier titre à se classer numéro un aux États-Unis. La même année, elle représente la Grande-Bretagne à l’Eurovision et termine 4e, s’inclinant derrière… Abba.

Cap alors sur la Californie, où elle se fait un nom sur la scène country et western. L’Anglo-australienne est même consacrée à deux reprises « chanteuse la plus populaire des États-Unis » et remporte un Grammy award face à la reine Dolly Parton.

Hormis quelques rôles au cinéma et à la télévision, elle s’est consacrée surtout à la chanson et à son ranch californien où elle vivait entourée d’animaux.

La chanteuse sort une quarantaine d’albums country et pop rock – dont « Physical », énorme succès en 1981 – et donne des centaines de concerts à travers la planète.

Dans son combat contre le cancer, elle avait créé la Fondation Olivia Newton-John, suivi de près les progrès de la recherche, multiplié les levées de fonds et s’intéressait aux traitements alternatifs.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé