« Je ne suis pas un chat ! » dit l’avocat piégé par un filtre Zoom lors d’une audience en visioconférence

13 février 2021 Mis à jour: 13 février 2021
FONT BFONT SText size

Au Texas, un avocat s’est fait piéger par un filtre Zoom installé sur l’ordinateur qu’il utilisait lors d’une audience en vidéoconférence portant sur une affaire de contrebande. Le filtre en question l’avait transformé en chaton.

Lors d’une audience en vidéoconférence, l’un des participants, l’avocat texan Rod Ponton, a été confronté à un problème technique des plus cocasses. À la place de l’avocat, les intervenants pouvaient voir un adorable chaton. L’homme avait été victime d’un filtre Zoom installé sur l’ordinateur qu’il utilisait à ce moment-là.

Pendant ce moment mémorable, on entend le juge Roy Ferguson, qui faisait partie des intervenants, expliquer à l’avocat transformé en chaton : « M. Ponton, je crois que vous avez un filtre activé dans vos paramètres vidéo. » Sur ce, l’avocat répond : « C’en est un et je ne sais pas comment l’enlever », ajoutant que son assistante tente de l’aider. N’arrivant pas à régler le problème, il déclare : « Je suis prêt à le faire. Je suis ici en direct. Je ne suis pas un chat. »

Ponton a expliqué que ce jour-là, il utilisait l’ordinateur de sa secrétaire et « pour une raison quelconque, elle avait mis ce filtre », ainsi qu’il l’a raconté au site Vice. Il a ajouté : « Je l’ai enlevé et je l’ai remplacé par mon visage. » L’avocat a poursuivi : « C’était juste une erreur. On l’a enlevé et l’audience s’est déroulée normalement. » Lors de cette visioconférence, il était question de traiter d’une affaire de contrebande des plus sérieuses, et c’était mal parti étant donné le comique de la situation.

Le moment a été immortalisé dans une vidéo où l’on voit le chaton remuer la bouche et rouler de gros yeux dans tous les sens. En effet, le juge Roy Ferguson a publié la vidéo sur la chaîne YouTube du 394e district du Texas. Il a posté la vidéo sur Twitter : « CONSEIL ZOOM IMPORTANT : Si un enfant a utilisé votre ordinateur, avant de vous joindre à une audition virtuelle, vérifiez les options de Zoom vidéo pour vous assurer que les filtres sont désactivés. » Il n’a pas manqué de souligner que « toutes les personnes impliquées ont géré cela avec dignité, et l’avocat filtré a fait preuve d’une grâce incroyable. Un vrai professionnalisme tout autour ! »

Quand M. Ponton a appris que le tribunal avait publié cette vidéo, il était néanmoins embêté que son nom y soit mentionné, ainsi que le rapporte Motherboard, qui a contacté l’avocat par téléphone. L’avocat ne s’est cependant pas démonté et a indiqué au site My San Antonio : « Si je peux faire rire tout le monde pour un instant à mes dépens, ça me va. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé