«J’avais Dieu de mon côté»: un homme luttant contre le cancer se marie à l’hôpital et entre en rémission quelques mois plus tard

17 septembre 2022 Mis à jour: 17 septembre 2022
FONT BFONT SText size

«Dieu donne à ses plus grands guerriers les batailles les plus difficiles« , dit la mariée.

Fidèle à sa foi, un couple de croyants a non seulement honoré le lien qui le prédestinait à devenir mari et femme, mais il a également surmonté une des épreuves les plus difficiles de sa vie. Le marié, qui luttait contre un cancer du cerveau et de la colonne vertébrale, a été déclaré guéri en août, quatre mois après avoir épousé son amour de lycée dans un hôpital.

Madison Stroup, 24 ans, coiffeuse, et Zach Stroup, 26 ans, agent d’assurance-vie, vivent près de Fort Collins, dans le Colorado, où ils sont nés et ont grandi. Mais le jour de leur mariage n’a pas été l’événement qu’ils avaient toujours envisagé. Lorsque Zach a été diagnostiqué pour la première fois en 2020 avec un cancer agressif de stade 4, un lymphome non hodgkinien dans son foie et ses poumons, le couple a dépassé la peur.

« Je n’avais pas peur », déclare Zach à Epoch Times, « j’étais juste super en colère parce que j’avais l’impression d’avoir tout fait correctement, du point de vue de la santé. Madison était assise là et pleurait à chaudes larmes, et je ne pouvais rien faire d’autre que de me préparer pour le combat à venir ».

Madison ajoute : « Je ne pense pas que j’aurais pu le faire personnellement sans avoir la foi, sans essayer d’envoyer mes soucis ailleurs et sans essayer de croire que Dieu ne nous donnera rien que nous ne puissions gérer. J’ai toujours dit à Zach, chaque jour : ‘Dieu donne à ses plus grands guerriers les batailles les plus difficiles.’ »

« La foi a joué un rôle énorme dans notre vie à tous les deux, et il en sera toujours ainsi. C’est aussi la pierre angulaire de notre mariage. »

(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)
(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)
(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)

« Je savais que c’était un battant »

Zach est entré en rémission en mars 2021 et le couple s’est fiancé, mais leur combat n’était pas terminé. Plus tard cette même année, Zach a développé une tumeur sur sa moelle épinière et, en mars 2022, après cinq séances de chimiothérapie, une IRM a révélé que le traitement avait cessé de fonctionner. Le cancer s’était propagé au cerveau.

Madison raconte : « J’avais l’impression que mon pire cauchemar était en train de se concrétiser. Toutes les pires pensées me traversaient l’esprit, je me demandais comment j’allais faire dans cette vie sans lui. Mais je savais que c’était un battant. »

Le couple avait déjà reporté deux dates de mariage, en raison de la lutte contre le cancer de Zach, en janvier et mai 2022, mais Zach était toujours hospitalisé.

« Nous ne voulions vraiment, vraiment pas passer à côté d’une quelconque opportunité », poursuit-elle. « J’aime tellement Zach et mon rêve était de l’épouser. Je ne voulais pas que quelque chose se produise et que nous ayons des regrets, et que nous manquions l’occasion de pouvoir partager notre amour devant Dieu. »

« Notre assistante sociale a essayé d’apporter un peu de lumière dans nos vies parce que nous étions tellement abattus. Elle a lancé l’idée : ‘Pourquoi ne pas organiser un mariage pour vous ici ?’ Zach et moi nous nous sommes regardés et nous nous sommes dit : ‘Oui, faisons-le, pourquoi pas ?’ »

(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)

En 48 heures, les infirmières et les travailleurs sociaux se sont mobilisés, commandant un gâteau, des décorations et un bouquet pour la mariée pour la cérémonie du 15 avril. Les parents de Madison ont récupéré ses tenues de mariage et celles de Zach, et le père de Madison, Chris, est venu à l’hôpital pour aider le marié à se préparer.

Zach se souvient : « Il m’a même apporté ses chaussures de ville pour que je les porte. Il m’a aidé dans la salle de bains, à me raser et à me faire une beauté suffisante pour me marier. J’étais juste super excité et soulagé d’en être arrivé là. »

Le mariage

Madison se souvient s’être préparée dans le service de transplantation de moelle osseuse avec sa mère et les infirmières, un étage en dessous de son futur mari, qui était dans le service d’oncologie.

« Une des infirmières responsables est venue pendant son jour de congé et m’a coiffée et maquillée », raconte-t-elle. « Ma robe n’était pas encore ourlée, car nous avions reporté notre mariage, alors elle a pris tout un tas d’épingles à nourrice et a épinglé ma robe. Je me souviens être montée au quatrième étage… Mon père était là. Bien sûr, il pleurait, et moi aussi. Puis tous les autres patients se tenaient à l’extérieur de leur chambre pour nous regarder nous marier. Je commence à marcher dans ce long couloir de l’hôpital, et je vois toutes ces infirmières et tous ces médecins. Ils avaient tous leurs appareils photo sortis, et ils étaient sur leur 31. »

Madison a tourné au coin du couloir et a vu Zach dans son fauteuil roulant, branché à son traitement de chimio et à une pompe à morphine. Mais ce dont elle se souvient le mieux, c’est du sourire qu’il arborait.

« Je savais qu’il se battait si fort pour être simplement là », explique-t-elle. « Pouvoir me marier avec lui ce jour-là a été le plus beau jour de ma vie. Même si ce n’était pas le mariage que nous avions initialement prévu, ça n’aurait vraiment pas pu être mieux. »

(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)
(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)

Dieu est réel

Zach et Madison se sont rencontrés dans un cours de cuisine au lycée en 2015. Passant son bac un an avant elle, Zach a « tenté sa chance » et lui a envoyé un message sur les médias sociaux. « Nous sommes tombés amoureux si rapidement », raconte Zach. « C’est juste parfait depuis, elle est tout ce que je pouvais demander comme épouse et comme âme-sœur. »

Madison déclare que Zach a toujours été une personne en bonne santé et n’a jamais été malade. Ainsi, lorsqu’il a commencé à perdre du poids, à se plaindre d’articulations douloureuses et à se rendre plus fréquemment aux toilettes en février 2020, elle l’a remarqué. Zach a été diagnostiqué avec la maladie de Crohn deux mois plus tard et s’attendait à se sentir mieux avec des médicaments, mais sa perte de poids a persisté en même temps que les fièvres nocturnes et les démangeaisons de la peau.

Elle raconte : « Nous l’avons emmené à l’hôpital en pensant qu’il avait peut-être simplement une très mauvaise poussée de la maladie de Crohn. Ils lui ont fait passer un scanner, et environ 10 minutes plus tard, le médecin est entré et avait l’air d’avoir vu un fantôme. Le cancer ne nous avait jamais effleuré l’esprit. »

Le couple s’est appuyé sur la foi et la famille depuis le début de la bataille contre le cancer de Zach.

Il déclare : « Je me souviens qu’en février et mars, lorsque je faisais de la physiothérapie tous les jours, c’était certainement la période la plus difficile parce que j’étais alors très faible, le plus immobile. Je priais toujours très tard le soir. Et chaque fois que je priais, je perdais toute mon anxiété. Je me sentais presque calme et j’étais capable de m’endormir. »

« C’est ma profession de foi. Elle me guide pour croire que Dieu est réel. »

(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)

La lutte contre le cancer

Après la biopsie initiale de la moelle osseuse, le PET scan et la ponction lombaire, Zach a immédiatement commencé les traitements. Il a tenu bon pendant six séances de chimiothérapie intense, mais, contrairement aux prévisions des médecins, il a commencé à se sentir moins bien. Il est passé de 108 kg à environ 75 kg, et en septembre 2021, des fourmillements dans les pieds ont commencé à remonter à l’arrière de ses jambes.

Madison, qui faisait des recherches sur le type de cancer de Zach, s’est inquiétée d’un problème au niveau du système nerveux central. L’oncologue de Zach soupçonnait une neuropathie périphérique due à son traitement de chimiothérapie, mais un jour de novembre 2021, Zach s’est réveillé engourdi de la taille aux pieds. Il s’est rendu à un rendez-vous pour une IRM, mais à la fin de l’examen, il était complètement paralysé.

Il a été transféré chez des spécialistes du cancer du sang à Denver.

« Nous n’avons pas vraiment eu le temps de réfléchir, car deux médecins, un assistant médical et cinq infirmières se sont précipités et ont commencé à manœuvrer : ponctions lombaires, biopsies de la moelle osseuse, poses de cathéters PICC line, (cathéter veineux central), et des analyses de sang », raconte Madison. « Le neurochirurgien a dit qu’il avait trouvé une tumeur dans la moelle épinière de Zach. Ils devaient l’opérer immédiatement, sinon il risquait d’être paralysé de façon permanente. »

(Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)

Zach a survécu à l’opération et s’est concentré sur la réduction de la mobilité du côté droit de son corps. Hospitalisé pour une nouvelle chimio entre janvier et mars, il a dû réapprendre à écrire, à lacer ses chaussures, à se brosser les dents et à aller aux toilettes tout seul. Il a également souffert d’infections, de septicémie et d’un poumon perforé.

Puis, une opération d’urgence pour son côlon perforé a mis sa vie en danger une fois de plus.

« Son côlon était perforé et il y avait des fuites dans son corps », explique Madison. « D’après ce qu’on nous a dit, les perforations de l’intestin ont un taux de mortalité d’environ 40%. »

« Je me souviens avoir demandé à l’infirmière : ‘Est-ce que Zach va mourir ce soir ?’ Elle m’a attrapée et m’a dit : ‘Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour empêcher que cela n’arrive… Vous ne devez pas abandonner votre mari, parce que lui, il ne va pas vous abandonner.’ J’ai pris cela au sérieux. »

Zach sonne la cloche après avoir été déclaré sans cancer. (Avec l’aimable autorisation de Madison Stroup)

Le chirurgien colorectal a déclaré que l’opération réussie de Zach était un « vrai miracle ». Zach est resté avec une sonde d’alimentation et une poche d’iléostomie, qui témoigne de son combat permanent.

Puis, le 6 juin, Zach a subit une greffe de moelle osseuse. La greffe a fonctionné. Et il a été déclaré guéri du cancer le 16 août.

« Dieu est de mon côté »

Madison, qui avait prié chaque soir pour le rétablissement de Zach, raconte qu’en apprenant que la lésion au cerveau de Zach avait « complètement disparu » et que la lésion à la moelle épinière n’était plus qu’un résidu de tissu cicatriciel, elle a failli ne pas y croire.

« J’avais vraiment du mal à comprendre que la chimiothérapie et les visites à l’hôpital étaient terminées. Nous étions enfin à la lumière au bout du tunnel. C’était la chose la plus incroyable. »

Zach se souvient : « J’ai rencontré tellement d’obstacles différents au cours des cinq derniers mois où j’aurais probablement dû mourir. Mais j’ai persévéré à travers tous ces obstacles et j’ai vraiment eu l’impression d’avoir Dieu à mes côtés. Lorsque le médecin est venu nous dire que je n’avais plus de cancer, j’ai eu l’impression que nous avions enfin reçu quelque chose de positif. Je savais que j’avais encore beaucoup de chemin à parcourir, parce que je suis encore en train de me rétablir et d’essayer de remarcher, mais c’était un grand pas vers la normalité. »

Ce qui permet à Zach de rester fort, c’est l’amour inconditionnel de sa femme, et l’avenir qu’ils vont désormais pouvoir partager ensemble.

« Je savais qu’une fois que j’aurais traversé tout ça, nous mènerions une vie heureuse, c’est tout ce que nous avons toujours voulu. C’était difficile, mais je continuais à me projeter vers l’objectif final. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé