« J’ai renversé un chiot avec mon camion » : attention à cette arnaque sur Facebook

24 janvier 2023 Mis à jour: 24 janvier 2023
FONT BFONT SText size

Sur les réseaux sociaux, il est commun de voir des annonces pour des animaux perdus ou retrouvés blessés. Cependant, des escrocs peuvent également se glisser parmi ces publications, cherchant à récupérer de l’argent pour des soins qui n’existent pas.

Dans la majorité des cas, les comptes relayant des annonces pour les animaux perdus ou retrouvés blessés ou morts sur la voie publique sont bien réels sur les réseaux sociaux. Toutefois, parmi la masse de publications, des escrocs en profitent pour arnaquer de potentielles victimes, notamment sur Facebook.

En effet, un exemple repéré par Le Télégramme met en avant un chiot victime d’un accident de la route : « J’ai frappé ce chiot avec mon camion. Il est vivant mais il ne peut pas tenir debout. Je l’ai emmené chez le vétérinaire. Il n’est pas pucé. Je sais que quelqu’un le cherche. Veuillez cogner ce post pour m’aider à trouver ce propriétaire », indique le message souvent dans un français approximatif, avec une illustration d’un chiot blessé.

Cependant, prudence, l’image n’est pas factuelle et date en réalité de 2018. Il s’agit d’un chien de chasse dont la photo a été prise aux États-Unis à la suite d’un accident, a rapporté L’Est Républicain. Voici la publication d’origine :

Pourquoi une publication reprend-elle cette image aujourd’hui avec un faux message ? Car des escrocs derrière cherchent à arnaquer des internautes en les amadouant avec des animaux en détresse, a rapporté 20 Minutes. Comptant sur la générosité des gens, ces escrocs réclament alors de l’argent pour couvrir des soins et frais vétérinaires qui n’existent pas.

Ils gardent ainsi l’argent tout en essayant de récolter des données sur vous. Il faut donc faire preuve de vigilance avant de se laisser tenter. En règle générale, il est toujours conseillé de ne jamais échanger ses données personnelles ni d’envoyer de l’argent via les réseaux sociaux.

Malheureusement, des publications de ce genre sont souvent relayées sur les réseaux sociaux, parfois plusieurs dizaines de milliers de fois, avant d’être supprimées grâce aux signalements d’internautes ayant découvert l’arnaque.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé