Italie : un prêtre tué à coups de couteau par un migrant sans-papiers qu’il aidait

20 septembre 2020 Mis à jour: 20 septembre 2020
FONT BFONT SText size

Agressé à l’arme blanche par un sans-papiers tunisien, le prêtre Roberto Malgesini est mort. Il était âgé de 51 ans et avait passé sa vie à se dévouer pour les autres, y compris son agresseur.

Don Roberto Malgesini était le prêtre du diocèse de Côme (Italie). Il s’est fait tuer par un sans-papiers tunisien âgé de 53 ans, sur la place San Rocco de Côme. Selon La Repubblica, cet individu vivait depuis plus de six ans dans la rue de manière illégale dans ce pays. De plus, il était vraisemblablement atteint de troubles psychiques. Il a violemment agressé le prêtre, lui portant plusieurs coups avec un couteau, dont un au niveau du cou.

Le père Roberto Malgesini était un homme au grand cœur, apprécié et respecté. Il connaissait son agresseur pour l’avoir aidé, rapporte Vatican news. Nous ignorons si la situation clandestine du sans-papiers avait été dénoncée.

Après son geste criminel, l’auteur présumé des faits s’est présenté de lui-même à la police, relate Valeurs actuelles. L’homme clandestin, qui aurait dû être dénoncé aux autorités, a avoué à la police qu’il avait acheté un couteau pour se défendre des « gens qui lui voulaient du mal » et a également déclaré de manière confuse : « Il faisait partie d’un complot contre moi, les autorités, les juges, les avocats et les médecins. »

Pour avoir « toujours été proche des personnes en difficulté », le diocèse a rendu hommage au prêtre. Il a précisé que cet homme « n’a jamais manqué de soutenir ceux qu’il a rencontrés sur son chemin, constamment et sans repos, au service de toute forme de fragilité humaine », fragilité dont l’homme dévoué a fait les frais de la pire manière. L’évêque de la ville lombarde a lui aussi témoigné « sa grande tristesse ». La communauté musulmane de Côme a tenu à présenter ses condoléances à la famille de la victime. Elle a également dénoncé cet acte, le qualifiant de « crime ignoble ».

De même, le pape François lui-même a rendu hommage au père Roberto Malgesini. Dans un message adressé à la famille du prêtre et à toute la communauté, le pape a déclaré : « Je me joins à la douleur et à la prière de la famille du prêtre du diocèse […] Prions en silence pour le père Roberto Malgesini et pour tous les prêtres, les religieux, les laïcs et tous ceux qui travaillent avec les nécessiteux, ainsi que pour [ceux] qui sont rejetés par la société. »

FOCUS SUR LA CHINE – La fille du Premier ministre canadien surveillée par Pékin

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé