Israël fustige les propos de Lavrov sur Hitler

2 mai 2022 Mis à jour: 2 mai 2022
FONT BFONT SText size

Le ministre des Affaires étrangères israélien Yaïr Lapid a fustigé lundi les propos de son homologue russe Sergueï Lavrov, qui avait affirmé qu’Hitler « avait du sang juif » et a convoqué l’ambassadeur russe pour obtenir des « clarifications ».

Depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février, l’Etat hébreu a tenté de maintenir un équilibre délicat entre Kiev et Moscou, mais les propos dimanche de M. Lavrov sur une chaîne italienne ont suscité l’indignation.

Le président ukrainien Volodymyr « Zelensky fait valoir cet argument: comment le nazisme peut-il être présent (en Ukraine) s’il est lui-même juif », avait déclaré dimanche soir M. Lavrov, dont les propos ont été retranscrits sur le site de son ministère.

« Propos sans fondement, délirants et dangereux »

Et d’ajouter: « Je peux me tromper, mais Hitler avait aussi du sang juif ».

« Les propos du ministre Lavrov sont à la fois scandaleux, impardonnables et une horrible erreur historique », a condamné dans un bref communiqué Yaïr Lapid. Il a précisé que l’ambassadeur de Russie en Israël avait été convoqué pour des « clarifications ».

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yair Lapid s’indigne des propos de son homologue russe Sergueï Lavrov, disant qu’Hitler avait du sang juif. Photo de DEBBIE HILL/POOL/AFP via Getty Images.

Le président de Yad Vachem, le mémorial israélien de la Shoah, Dani Dayan, a également condamné les déclarations de M. Lavrov, estimant qu’il s’agissait de « propos sans fondement, délirants et dangereux qui méritent d’être condamnés ».

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kouleba, a lui déploré que « M. Lavrov ne puisse cacher l’antisémitisme profondément enraciné au sein des élites russes ».

La Russie est le successeur de l’idéologie nazie

« Ces propos odieux sont offensants pour le président Zelensky, l’Ukraine, Israël et le peuple juif », a-t-il ajouté sur Twitter.

« Les propos directement antisémites de Lavrov (…) sont la preuve que la Russie est le successeur de l’idéologie nazie », a appuyé pour sa part un conseiller de la présidence ukrainienne, Mykhaïlo Podoliak.

Pour le chef de l’administration présidentielle ukrainienne, Andriï Iermak, « l’antisémitisme de la Russie devient de plus en plus visible » et « est révélateur des théories du complot sur lesquelles les régimes dictatoriaux sont toujours construits ».

Selon le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Hebestreit, cette déclaration est « absurde » et « la propagande russe diffusée par M. Lavrov n’a pas besoin d’être commentée ».

Appelé Israël à « faire un choix »

Dans un discours fin mars aux élus du Parlement israélien, le président ukrainien Volodymyr Zelensky, avait appelé Israël à « faire un choix » en soutenant l’Ukraine face à la Russie et demandé à l’Etat hébreu de lui fournir des armes.

Israël a notamment fourni des équipements de protection à l’Ukraine mais n’a pas récemment envoyé d’armes, ont indiqué des responsables israéliens.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé