Incendies en Gironde : ils annulent leurs vacances pour aider les pompiers comme bénévoles

18 août 2022 Mis à jour: 18 août 2022
FONT BFONT SText size

Jeudi 11 août, avec la reprise des incendies à Guillos, près de Landiras en Gironde, des habitants ont annulé leurs vacances pour venir en aide aux pompiers.

Avec les violents incendies à Landiras et en parallèle de l’incendie de Saint-Magne, les pompiers ont également dû faire face à des reprises de feux à Guillos. Une situation plus que compliquée autant pour les soldats du feu que pour les habitants, qui vivent depuis des jours en étant cernés par les flammes et les fumées, a rapporté Le Républicain.

Mylène Doreau, la maire de Guillos, est également présente entre la surveillance de la commune, les informations à transmettre depuis la mairie et de nombreuses autres situations à gérer. « Guillos est toujours un point de restauration pour les pompiers. On récupère les repas à Hostens et on les accueille ici », a-t-elle partagé.

Voyant chacun se démener et souhaitant apporter son aide face aux tristes évènements, Christophe Cunchillos, un cantonnier qui avait posé 3 semaines pour partir en vacances avec sa famille, a alors décidé de rester en ville et de rejoindre la municipalité, la DFCI et plusieurs bénévoles. « Je suis tout le temps là s’il y a un coup de main à donner, je connais la commune par cœur, je ne le fais pas pour qu’on me le rende », a-t-il confié.

Même chose pour Julien Birepinte, qui devait profiter de ses congés mais a décidé de les prolonger d’une semaine pour rester à Guillos : « On éteint toutes les flammes sur les petites reprises de feux avec les agriculteurs et la DFCI », a-t-il expliqué.

Sur place, ils ont également été rejoint par Patrice et Hugo Gardère, père et fils, qui se sont appliqués à aider les pompiers : « On le faisait à Landiras mais on a su qu’il y avait un besoin à Guillos donc on est venus », ont-il déclaré. Depuis, que ce soit tard le soir ou même dans la nuit, ils répondent toujours présents.

D’autres bénévoles, comme Christian et Jonathan Ballion, agissent de leur côté pour faire barrage au feu : « Là, nous avons demandé le renfort des pompiers car le feu prenait trop d’importance. On fait ce qu’on peut avec les citernes et les tracteurs mais dès qu’on ne peut plus, on appelle les pompiers. On leur indique les routes à prendre car ils ne sont pas de la région et ils ont besoin de nous pour ne pas se perdre sur les pistes forestières », ont-ils partagé.

La plupart ont déclaré pouvoir rester tant que le danger sera lui aussi présent. On ne peut que leur souhaiter bonne chance et surtout bon courage.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé