Incendies dans les Ardennes : un jeune homme écope huit mois avec sursis pour avoir déclenché volontairement un feu

17 août 2022 Mis à jour: 17 août 2022
FONT BFONT SText size

Un jeune homme âgé de 22 ans a été condamné le 16 août à huit mois de prison avec sursis pour avoir volontairement déclenché un incendie le 12 août dans les Ardennes, en pleine vague de chaleur, sur un chemin à proximité d’habitations.

La procureure Sonia Simon avait requis 18 mois de prison, dont six ferme, avec maintien en détention, insistant sur les conséquences « dramatiques » que son geste aurait pu avoir si l’incendie n’avait pas été rapidement remarqué par des adolescents.

« Le fait d’avoir bu n’excuse aucunement son geste, l’alcool est une circonstance aggravante », a-t-elle insisté.

Le feu avait été déclenché avec de l’essence pour briquet par le jeune homme au bord d’un chemin communal, à 300 m des premières habitations, près du village de Châtelet-sur-Retourne.

Les soldats du feu à Vidauban dans le département du Var . (Photo : NICOLAS TUCAT/AFP via Getty Images)

Retrouvé inconscient sur place

Jugé en comparution immédiate, le prévenu, retrouvé inconscient sur les lieux, n’a pas été capable d’expliquer son geste.

« Il n’y avait même pas de but, j’étais ivre. Je ne voulais pas faire un feu qui se propage », a-t-il raconté, polo bleu ciel, cheveux rabattus en chignon, ajoutant avoir « paniqué » en voyant le feu partir.

Sans emploi après une dépression, il avait consommé de l’alcool la veille et le jour des faits. Se défendant d’être « un criminel ou un pyromane », cet homme inconnu de la justice a présenté ses excuses aux pompiers et aux personnes qu’il aurait « pu mettre en danger ». Il encourait dix ans de prison.

3 véhicules incendie et 8 sapeurs pompiers mobilisés

Pompiers et gendarmes avaient été alertés le 12 août en début d’après-midi, en plein épisode de sécheresse, par cinq adolescents des environs qui avaient essayé de limiter la propagation du feu. Il avait fallu trois véhicules incendie et huit sapeurs pompiers volontaires pour venir à bout des flammes.

La France est traversée depuis juin par de nombreux incendies liés aux épisodes caniculaires. L’année 2022 est la plus grave en 16 ans selon les dernières données du système européen d’information sur les feux de forêts (EFFIS), en grande partie à cause de deux grands brasiers successifs en Gironde.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé