Incendies dans le Gard : une femme et deux enfants poursuivis pour avoir déclenché des feux

4 août 2022 Mis à jour: 4 août 2022
FONT BFONT SText size

Une mère de famille ainsi que deux enfants âgés de 10 et 12 ans sont poursuivis dans le Gard pour avoir provoqué des incendies dans un été à risque en raison de la chaleur et de la sécheresse.

Loin des centaines d’hectares ravagés dans le département ou des milliers détruits en Gironde ou dans les Bouches-du-Rhône, les deux feux ont causé peu de dégâts mais ont mobilisé des pompiers déjà sursollicités.

À Gajan, un village à une quinzaine de kilomètres de Nîmes, un tiers d’hectare de broussaille est parti en fumée dans la nuit de dimanche à lundi. Aperçue à proximité, une habitante de la localité a été interpellée.

Mercredi, devant le tribunal correctionnel de Nîmes, Annie âgée de 55 ans, mère d’une fille de 14 ans et « accueillante à domicile » de personnes âgées ou dépendantes se confond en excuses mais n’explique pas pourquoi elle a mis le feu.

Une forêt brûlée après un incendie dans le Gard. (Photo SYLVAIN THOMAS/AFP via Getty Images)

Deux copains mis en examen

Ailleurs dans le Gard, deux enfants de 10 et 12 ans ont été mis en examen pour « destruction par incendie ».

À Pont-Saint-Esprit, au confluent de l’Ardèche et du Rhône, c’est un demi-hectare de végétation qui a brûlé lundi. Sur les indications du voisinage, deux copains de 10 et 12 ans ont été interpellés le lendemain.

Présentés mardi à une juge d’instruction saisie pour « destruction par incendie », les deux enfants ont été mis en examen, a indiqué une source judiciaire.

Il ont reconnu avoir allumé un feu de camp, qu’ils n’ont pas réussi à maîtriser, selon une source proche de l’enquête. Les deux garçons ne risquent pas d’être soumis à des mesures de contrainte en raison de leur très jeune âge.

Feu de forêt près de Vogue, en Ardèche, le 27 juillet 2022. (Photo : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP via Getty Images)

Des pyromanes aux profils différents

Dans deux autres départements du Sud-Est de la France, ce sont des profils très différents qui ont été interpellés et soupçonnés d’avoir mis le feu.

En Ardèche, un quadragénaire a ainsi avoué avoir provoqué plusieurs départs de feu qui ont ravagé 1200 hectares la semaine dernière. Il a été mis en examen pour « incendie volontaire », crime puni d’une peine de 15 ans de réclusion criminelle.

Un sapeur-pompier volontaire de l’Hérault a pour sa part reconnu en garde à vue être l’auteur de plusieurs incendies, expliquant ses actes par la poussée d’adrénaline qu’ils provoquaient.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé