Incendie en Ardèche : le feu quasiment fixé, 350 sapeurs-pompiers toujours mobilisés

28 juillet 2022 Mis à jour: 28 juillet 2022
FONT BFONT SText size

L’incendie probablement criminel qui a ravagé mercredi 27 juillet et dans la nuit près de 1200 hectares dans l’Ardèche, sans faire de victime, est quasiment fixé.

« Depuis 06H00 ce jeudi matin, le feu est considéré comme fixé, on a stabilisé la majeure partie des lisières mais il y a encore un secteur où le feu est problématique, il brûle à contre-vent », a déclaré à quelques journalistes le lieutenant-colonel Jean-Michel Chalancon du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) du département.

« Les flammes sont toujours là car le territoire est escarpé mais d’ici deux heures cela devrait être réglé », a ajouté ce responsable. Une partie des secours a été « désengagée » vers 04H00 du matin, et « pour la journée on devrait garder 300-350 sapeurs-pompiers », contre 600 au plus fort de la mobilisation.

Dès minuit, un seul feu était encore « actif », autour de la commune de Lussas, près d’Aubenas, sur laquelle cinq départs de feu distincts avaient été enregistrés dès la matinée. Trois autres départs de feu ont eu lieu dans un rayon de 10 km. Le secteur encore actif ce jeudi matin est situé entre St-Didier-sur-Aubenas et Lavilledieu.

La piste criminelle « privilégiée »

En début de soirée, le procureur de la République de Privas avait, sur Twitter, affirmé que la « piste criminelle » était « privilégiée ». « GAV (garde à vue) en cours », avait-il aussi tweeté, sans dire dans l’immédiat combien de personnes étaient concernées.

Selon France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, la gendarmerie d’Aubenas a interpellé un suspect à proximité d’un départ de feu et a retrouvé dans son véhicule du matériel qui « pourrait l’incriminer ».

400 personnes évacuées d’un camping dans les Alpes-de-Haute-Provence

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, quelque 400 personnes ont été préventivement évacuées mercredi soir d’un camping à Castellane face à la progression d’un incendie qui a déjà parcouru 350 hectares sur la commune voisine de Rougon.

Le feu s’était déclaré mardi à Rougon, un village perché sur les hauteurs du Parc naturel régional du Verdon. Quelque 200 pompiers sont mobilisés pour limiter la progression de l’incendie qui est toujours très actif dans des zones difficilement accessibles aux moyens terrestres.

800 hectares partis en fumée à Montpellier

Mercredi près de Montpellier dans l’Hérault, un incendie ayant brûlé 800 hectares de végétation avait pu être fixé. « Aucune victime n’est à déplorer et aucune habitation n’a été touchée par le feu », a annoncé en fin d’après-midi la préfecture de l’Hérault.

Des feux « hors norme » en Gironde

Ces nouveaux feux interviennent juste après les deux incendies « hors norme » qui ont ravagé pendant douze jours près de 21.000 hectares de forêts en Gironde et entraîné l’évacuation de quelque 36.000 personnes.

Dans ce département, quelque 500 pompiers étaient encore sur place mercredi pour traiter « les lisières et les points chauds », probablement encore pendant des semaines, a indiqué Thomas Couturier, porte-parole des pompiers. La vigilance rouge pour les risques d’incendie a toutefois été levée.

L’un des sites symboles du département, la dune du Pilat, a pu rouvrir mercredi, « dans des conditions sécurisées et avec des cheminements guidés ».

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé