Impossible de retirer de l’argent liquide auprès de certaines banques en Chine

28 juin 2022 Mis à jour: 28 juin 2022
FONT BFONT SText size

Depuis le début de l’année, dans la province du Henan (centre de la Chine), près d’un million de Chinois sont dans l’impossibilité d’accéder à leurs dépôts bancaires. C’est désormais au tour des habitants de Shanghai (est de la Chine), de Shenzhen (sud de la Chine), de Dandong (nord de la Chine) et de Jiujiang (centre‑est de la Chine) de connaître des difficultés pour retirer de l’argent.

Certaines banques ne servent qu’un nombre limité de clients par jour, d’autres plafonnent les retraits de chaque client à un maximum de 1000 yuans (environ 140 euros), et d’autres encore ont fermé leurs agences. Les distributeurs de billets sont vides.

Voilà plus d’une semaine qu’un nombre croissant de banques sont hors service dans l’ensemble du pays. La plupart des banques de la deuxième économie mondiales sont gérées par l’État.

« La raison pour laquelle le problème des retraits bancaires n’a pas été résolu est que le système économique chinois est en crise et que le régime chinois n’a pas la capacité d’y faire face », selon Wang He, commentateur des affaires chinoises basé aux États‑Unis, pour Epoch Times le 22 juin.

Zheng Yongnian, un des conseillers économiques de Xi Jinping, a publié le 1er juin un essai dans lequel il souligne que l’économie chinoise est confrontée à des défis majeurs : plus de la moitié des investissements étrangers ont quitté la Chine et les entreprises privées chinoises luttent pour leur survie en raison d’une crise de la chaîne d’approvisionnement et d’un manque de liquidités.

À peine paru, l’essai de M. Zheng a été retiré de l’Internet chinois.

Un employé discute avec des personnes qui veulent retirer de l’argent, à l’extérieur d’une banque dans le quartier de Jing’an à Shanghai le 1er juin 2022. (Hector Retamal/AFP via Getty Images)

Les habitants de Shenzhen

« J’ai un compte à la Banque agricole de Chine. Depuis deux jours, les gens font la queue devant l’agence. C’est la première fois que je vois une file d’attente aussi longue », explique M. Chen, un habitant de Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud de la Chine), à NTD, le 21 juin.

La Banque agricole de Chine est une des quatre principales banques publiques du pays. Les trois autres sont la Banque industrielle et commerciale de Chine, la Banque de Chine et la China Construction Bank. M. Chen s’est vu expliqué que la banque a gelé par erreur les comptes de ses clients. Pour débloquer leurs comptes, la banque a demandé à ses clients de venir se présenter en personne avec leur carte de résident de Shenzhen.

La carte de résident d’une ville permet au régime de contrôler les déménagements des individus d’une région à une autre. Une personne doit toujours demander une carte de résident là où elle emménage pour avoir accès aux services essentiels de son nouveau lieu de vie. Si une personne travaille pour une grande entreprise dans une autre ville pendant six mois, l’employeur peut demander une carte de résident pour l’employé.

Selon M. Hao, un habitant du district de Longgang à Shenzhen, pour Epoch Times le 22 juin, le gel des comptes est une méthode utilisée à dessein pour empêcher les gens de retirer de l’argent.

« Il est difficile de trouver un distributeur automatique de billets qui contient de l’argent liquide [à Shenzhen maintenant]. En fait, depuis environ deux mois, il est difficile de retirer de l’argent. J’ai essayé la Banque agricole de Chine et la China Construction Bank. Il n’est pas facile de retirer de l’argent. »

Dans une vidéo devenue virale le 21 juin, un homme raconte que dans un quartier de Shiyan dans le district de Bao’an à Shenzhen, les gens font la queue devant la Banque de Chine à partir de 6 heures du matin. À 9 heures, à l’ouverture officielle de la Banque, celle‑ci n’a plus d’argent à donner.

Les banques n’expliquent pas pourquoi elles sont à court de liquidités.

Courses à la banque dans les autres villes

Dandong est une ville située non loin de la Corée du Nord, de l’autre côté du fleuve Yalu, dans la province du Liaoning, au nord‑est de la Chine. Depuis quelques semaines, les habitants de Dandong ne peuvent plus retirer d’argent quel que soit le montant de leur solde.

« Cela fait une semaine. Tous les matins, il y a une longue file [de personnes] qui attendent pour retirer de l’argent. Cependant, lorsque c’est notre tour dans l’après‑midi, la banque est à sec », raconte un habitant de Dandong dans une vidéo diffusée sur les médias sociaux le 20 juin.

L’homme qui a tourné la vidéo explique que les employeurs de Dandong déposent les salaires sur les comptes bancaires de leurs employés à la Dandong Bank. Les employés, à leur tour, retirent l’argent pour leurs dépenses quotidiennes. L’impossibilité d’accéder à l’argent liquide rend la tâche difficile.

Des personnes font la queue devant une banque à Dandong, en Chine, le 20 juin 2022. (domaine public)

Un autre habitant de Dandong se plaint dans une vidéo de s’être rendu dans plusieurs banques sans pouvoir obtenir d’argent liquide.

Dans la ville de Jiujiang, dans la province du Jiangxi, les habitants signalent que les succursales de la Banque agricole de Chine n’autorisent les clients à retirer que 1000 yuans (environ 140 euros) ou moins s’ils ne sont pas enregistrés dans la ville.

À Shanghai, dans l’est de la Chine, les gens font également la queue devant les banques.

M. Huang, un habitant de Shanghai, a déclaré à NTD le 21 juin que les banques ne servent que 300 clients par jour et que cela a commencé le 1er juin, lorsque la ville a officiellement ouvert ses portes après le confinement. Les gens doivent se rendre à la banque tôt le matin, sinon, ils n’y mettront même pas les pieds.

« J’ai rencontré un octogénaire qui a commencé à attendre devant la banque entre 4 et 5 heures du matin. Il a été compté comme le 107e client de la journée lorsque la banque a ouvert ses portes à 9 heures. »

En Chine, beaucoup d’habitants paient leurs factures de gaz, d’électricité et d’eau à la banque, et la plupart des retraités comptent sur l’argent liquide parce qu’ils ne savent pas comment effectuer un paiement en utilisant Internet ou un smartphone, ou comment payer les courses avec une carte bancaire.

Gu Xiaohua a contribué à cet article.

***
Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé