Ille-et-Vilaine : un poulain retrouvé mort et mutilé à Livré-sur-Changeon

28 septembre 2020 Mis à jour: 28 septembre 2020
FONT BFONT SText size

Il ne se passe plus une semaine sans qu’un cas de mutilation d’équidé soit annoncé dans la presse. Des attaques que la France subit depuis de nombreuses semaines déjà ; d’autres pays en font également les frais depuis peu.

Vendredi 25 septembre, les écuries du Croize à Saint-Christophe-de-Valains (Ille-et-Vilaine) ont découvert avec stupeur qu’un poulain de trois mois a été retrouvé sans vie et mutilé à Livré-sur-Changeon, près de Fougères (Ille-et-Vilaine), ainsi que le rapporte France Bleu.

Quelques jours avant, le 21 septembre, un propriétaire d’équidés avait retrouvé lui aussi sa ponette mutilée et sans vie sur la commune d’Aubin, près de Decazeville, dans l’Aveyron. Ou encore ce poney retrouvé mort dans son enclos ce samedi 19 septembre, visiblement tué d’une balle dans la tête, selon le procureur d’Albi.

C’est aux environs de 9 h, vendredi dernier, qu’un jeune poulain de trois mois a été retrouvé mort dans un champ de la commune de Livré-sur-Changeon. Ayant subi des mutilations, l’une de ses oreilles était coupée. Le propriétaire ne souhaite pas faire de commentaires sur cette affaire.

Tout comme pour la ponette retrouvée mutilée à Aubin dans l’Aveyron, une enquête a été ouverte. Les gendarmes appellent les propriétaires d’équidés à la plus grande vigilance devant ce phénomène barbare qui prend de l’ampleur et secoue la France. Ils préconisent une surveillance accrue et même de rentrer leurs animaux dans des endroits clos la nuit, ou éventuellement de poser une caméra de chasse pour surveiller la zone.

Début septembre, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, précisait que 153 enquêtes avaient été ouvertes à la suite de signalements de mutilations, parfois mortelles, sur des chevaux ou des poneys dans tout le pays. Si votre animal a subi des mutilations, il faut en avertir le 17, en prenant soin de ne pas opérer de modification des lieux. Par ailleurs, tout comportement suspect d’individus ou tout stationnement suspect de véhicules, à proximité des pâtures, est à signaler au 17 également.

FOCUS SUR LA CHINE – La police collecte des échantillons de sang sans s’expliquer

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé