Ille-et-Vilaine: un cambrioleur multirécidiviste rattrapé par un voisin écope de neuf mois de prison

30 juin 2022 Mis à jour: 30 juin 2022
FONT BFONT SText size

Le 24 juin dernier, alors qu’il s’apprêtait à commettre un vol au domicile d’une habitante de Dol-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), un cambrioleur a été surpris par la belle-fille de sa victime. Prévenu, un voisin a réussi à intercepter le malfaiteur et c’est ainsi qu’il a fini à la gendarmerie. Le suspect a été jugé ce lundi 27 juin par le tribunal de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine).

Le voleur n’en était pas à son premier coup d’essai, loin s’en faut, puisqu’il avait commis des vols dans une pizzéria et dans deux supermarchés de Dol-de-Bretagne. Un homme a réussi à contrecarrer ses plans malhonnêtes, alors qu’il tentait de pénétrer chez une habitante de la commune. Le multirécidiviste a été condamné en comparution immédiate par le tribunal de Saint-Malo ce lundi 27 juin, rapporte Le Pays malouin.

« Moi, j’ai tapé personne, il m’a pataté direct »

C’est en fin de matinée, ce vendredi 24 juin, qu’une femme circulant en voiture a surpris un individu cagoulé et armé d’un pied de biche, tentant de s’introduire chez sa belle-mère. Il a essayé d’effrayer la jeune femme, mais cette dernière a aussitôt alerté un voisin. Le riverain, plutôt musclé, a eu tôt fait de rattraper le cambrioleur qui tentait de s’enfuir. Il l’a retrouvé dissimulé derrière un muret, lui a asséné quelques coups de poing au niveau du visage et l’a emmené à la gendarmerie.

Jugé en comparution immédiate ce lundi 27 juin, le prévenu a montré ses yeux au beurre noir et son oreille blessée en déclarant au tribunal de Saint-Malo : « Moi, j’ai tapé personne, il m’a pataté direct », ainsi que le relate Le Télégramme. Une version contredite par le voisin blessé entre les doigts, qui a expliqué avoir voulu « neutraliser » le voleur, pour éviter de se prendre des coups de pied de biche.

Il a commis ces nombreux vols pour « rembourser ses dettes de stupéfiants »

Il s’avère que le cambrioleur, âgé de 35 ans, était sorti de prison le 11 mars dernier. Au cours des vingt dernières années, il a fait l’objet de 31 condamnations, soulignent nos confrères du Pays malouin. Les jours précédant ce vol avorté, il avait commis d’autres larcins. Il s’était notamment emparé du fond de caisse et de boissons dans une pizzeria et avait dérobé de multiples objets au Super U et au Carrefour Market de Dol. Ce trentenaire, alcoolique depuis qu’il a 13 ans, a par ailleurs déclaré avoir de « gros problèmes avec la drogue », étant « héroïnomane », « cocaïnomane », il est également fumeur de cannabis. Il a expliqué aux juges avoir commis ces nombreux vols pour « rembourser ses dettes de stupéfiants », stipule encore Le Télégramme.

Le parquet de Saint-Malo a requis trois ans de prison, dont deux ans ferme pour ces nouveaux faits de vol et de tentative de vol, indique l’hebdomadaire local. Le tribunal de Saint-Malo a condamné le prévenu à 18 mois de prison, dont 9 mois avec sursis probatoire, et maintien en détention. Il a en outre l’obligation de se soigner, ainsi que l’interdiction de paraître à Dol pendant deux ans.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé