Il se filme en train de voler du matériel à des pompiers, il écope d’un stage de citoyenneté

6 octobre 2021 Mis à jour: 6 octobre 2021
FONT BFONT SText size

Alors que les pompiers étaient en pleine intervention en banlieue parisienne, un individu s’est filmé en train de leur voler du matériel. Il a ensuite posté cette vidéo sur Snapchat. Interpellé, il a été libéré ce lundi et écope d’un stage de citoyenneté. 

Rayanne B. n’en est pas à son premier coup d’essai puisque cet individu s’était déjà filmé expliquant qu’il voulait « aller dans le commissariat », et ajoutant tout en imitant des tirs d’armes à feu : « Allah Akbar, je vais les ni… » Il avait ensuite publié ces images sur le réseau social Snapchat, rapporte Le Figaro. Cette fois-ci, il s’en est pris aux pompiers en leur dérobant du matériel.

« Nik tous les pompiers de France qui font les malins »

Les sapeurs-pompiers se trouvaient en pleine intervention dans une école à Ablon-sur-Seine (Val-de-Marne), en banlieue parisienne, lorsqu’un jeune homme, qui se définit lui-même dans sa vidéo comme un « arabe et musulman banlieusard », s’est introduit dans le camion des soldats du feu.

Filmant la scène qu’il a ensuite postée sur Snapchat, on peut le voir en train de sauter sur le brancard dans le camion de pompiers puis voler du matériel. Les vidéos ont été partagées des milliers de fois durant le week-end sur le réseau social. Il a également publié une photo de lui, se tenant debout dans le camion, tout en faisant un doigt d’honneur. Accompagnant la photo, il était mentionné : « Nik tous les pompiers de France qui font les malins. »

À la suite de quoi, le jeune, qui est également suivi par environ 175 000 abonnés sur son compte TikTok, a reçu de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux. Recherché, il a été interpellé samedi 2 octobre, rapporte Le Parisien. Il a été placé en garde à vue pour « vol » et « menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Selon une source policière, des équipes de déminage ont été sollicitées pour examiner sa voiture.

Un stage de citoyenneté : une réponse « adaptée » ?

L’individu, dont le casier judiciaire est vierge, a expliqué qu’il s’agissait d’humour. Sur son réseau social, après son interpellation, il a déclaré avoir été « accusé de terroriste », soulignant que selon lui, « y’a clairement volonté de [lui] nuire clairement ».

Le Figaro précise qu’une enquête a été ouverte au commissariat de Créteil et que la brigade de sapeurs-pompiers de Paris a porté plainte. Le Parisien indique encore que Rayanne B. a été libéré ce lundi 4 octobre. Il écope d’un simple stage de citoyenneté. Une décision qui a « questionné » le syndicat des Commissaires de la police nationale, se demandant si ce stage de citoyenneté était bien « adapté en réponse à ces délits de vol, menaces, apologie du terrorisme, contre les pompiers et policiers ? »

Quant aux affaires volées dans le camion des pompiers, elles ont été retrouvées à proximité.

 


Rejoignez Epoch Times sur Télégram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé