HONG KONG – 300 millions de Chinois ont démissionné symboliquement du Parti communiste chinois

Il est estimé que le nombre total de personnes qui ont renoncé à leur adhésion au Parti communiste chinois (PCC) et à ses organisations affiliées atteindra les 300 millions d’ici la fin du mois. Pour commémorer ce jalon, plus de 700 citoyens de Hong Kong et de Taïwan ont organisé un rassemblement et un défilé le 18 mars.

Le rassemblement a commencé à 10 heures à la place d’Édimbourgh au centre-ville, le principal quartier d’affaires.

Wang Zhiyuan, porte-parole de l’Organisation mondiale chargée d’enquêter sur la persécution du Falun Gong, a déclaré que depuis la mise en place du régime communiste chinois, plus de 80 millions de Chinois sont victimes de décès non naturels.

La campagne de l’ancien chef du Parti Jiang Zemin pour éradiquer la discipline spirituelle du Falun Gong a été des plus horribles, a expliqué M. Wang. Le nombre record de 300 millions de démissions de Chinois du PCC est « une déclaration à toute l’humanité que les gens s’éveillent et s’opposent à la persécution du PCC contre le Falun Gong ».

Le Falun Gong, également connu sous le nom de Falun Dafa, une pratique de méditation basée sur le principe Authenticité-Bienveillance-Tolérance, est interdit par le régime chinois depuis 1999. Craignant que l’immense popularité du groupe allait miner l’autorité du Parti, Jiang Zemin a lancé cette interdiction au moyen d’une atroce persécution. On se souvient que selon les médias occidentaux citant des sources officielles chinoises, il y avait jusqu’à 100 millions d’adhérents au Falun Gong en 1999.

« Cela a atteint un stade critique et historique », a déclaré M. Wang. « C’est le moment (…) de traduire les criminels du PCC en justice. »

Le 18 mars 2018, des pratiquants de Falun Dafa du Tianguo Marching Band participent au défilé de Hong Kong pour soutenir les 300 millions de personnes qui ont démissionné du Parti communiste chinois. (Song Bilong/The Epoch Times)

Jiang Zemin a mobilisé l’appareil de sécurité de l’État pour arrêter et détenir les pratiquants et a même créé une agence extrajudiciaire appelée le « Bureau 610 » pour mener à bien cette tâche. Il est confirmé que plus de 4 000 pratiquants sont morts des suites de torture et de maltraitance pendant leur détention. Selon le Falun Dafa Information Center, le nombre réel serait beaucoup plus élevé en raison de la difficulté d’obtenir de l’information hors de Chine.

En outre, des chercheurs ont signalé qu’un grand nombre de pratiquants ont été assassinés et leurs organes, prélevés à des fins lucratives dans l’industrie chinoise de la transplantation d’organes, qui est en plein essor.

De nombreuses personnalités politiques de Hong Kong ont laissé des messages par le biais d’enregistrements audio. Le président du Parti démocratique de Hong Kong, Wu Chi-wai, qui est également membre du Conseil législatif, a déclaré que le fait que 300 millions de Chinois se soient retirés des organisations du PCC témoigne de l’insatisfaction de la population à l’égard du régime autoritaire du PCC. Il est recommandé que les gens lisent la série éditoriale d’Epoch Times, « Les Neuf commentaires sur le Parti communiste« , notant qu’il s’agissait d’une occasion pour les gens d’apprendre la vraie nature du PCC.

La publication de l’éditorial d’Epoch Times en 2004 a inspiré le mouvement Tuidang, ou « Quitter le Parti ».

« Le Parti communiste est devenu corrompu jusqu’à la racine », a déclaré Han Lianshan, porte-parole de la Ligue pour la défense des libertés de Hong Kong. « Nous ne pouvons plus garder le silence sur la répression par le PCC du peuple de Hong Kong, du peuple chinois. »

Avant la rétrocession de Hong Kong à la souveraineté chinoise en 1997, la ville jouissait d’une indépendance politique, juridique et économique relative en tant que colonie britannique. En vertu de la Déclaration conjointe sino-britannique, les deux pays ont convenu que Hong Kong continuerait à jouir de ces libertés après 1997, en vertu du principe de gouvernance « un pays, deux systèmes ».

Ainsi, les pratiquants de Falun Gong à Hong Kong peuvent pratiquer librement leur méditation pacifique et organiser des activités.
Cependant, depuis la rétrocession, le PCC exerce de plus en plus d’influence dans les affaires de Hong Kong, depuis les attaques contre la liberté de la presse jusqu’à l’emprisonnement des militants pour la démocratie.

Les participants au défilé tiennent une banderole sur laquelle on peut lire : « Le Ciel protégera la terre de Chine. Le Ciel éliminera le Parti communiste chinois. » (Song Bilong/The Epoch Times)

Luo Yu, fils princier de Luo Ruiqing, ancien général en chef de l’Armée populaire de libération, a également exprimé son soutien envers le mouvement Tuidang, appelant tous les gens de conscience à démissionner du Parti.

Le défilé a commencé depuis King’s Road Playground, North Point, dans l’après-midi, et s’est terminé au Bureau de liaison, le siège des autorités chinoises continentales qui supervisent les affaires de Hong Kong. Le défilé a attiré l’attention de nombreux citoyens de Hong Kong et touristes chinois du continent, qui se sont arrêtés pour regarder et prendre des photos.

M. Li, citoyen de Hong Kong, a précisé qu’il était regrettable que le PCC ait maintenu les citoyens ordinaires dans l’ignorance en calomniant et en attaquant le Falun Gong.

M. Liu, de la ville de Shenzhen, dans le Sud-Est de la Chine, a souligné que c’était la première fois qu’il assistait à un défilé de Falun Gong, ajoutant qu’il était surpris de voir tant de personnes pratiquant leur croyance ouvertement. Il a dit qu’il soutenait les pratiquants de Falun Gong dans l’exercice de leur liberté de croyance, ce que la constitution chinoise est censée garantir à ses citoyens.

“La Vérité, la Compassion et la Tolérance sont certainement de bonnes valeurs », a fait remarquer M. Liu.

Version originale

Vidéo recommandée :
Un médecin témoigne de l’horreur des prélèvements d’organes forcés en Chine

 
 
 
 

Trump souligne que Poutine conteste « avec force » tout ingérence

Trump souligne que Poutine conteste « avec force » tout ingérence
Le président Donald Trump a refusé lundi de condamner Moscou pour l'ingérence russe dans la présidentielle américaine de ...
LIRE LA SUITE
 

Pourquoi le plan « Made in China 2025 » n’est pas acceptable pour de nombreux pays occidentaux

Pourquoi le plan « Made in China 2025 » n’est pas acceptable pour de nombreux pays occidentaux
Lorsque la Chine a annoncé son plan « Made in China 2025 », il était clair que ce ...
LIRE LA SUITE
 

La désinformation comme arme politique: fausses nouvelles et fausses bannières

La désinformation comme arme politique: fausses nouvelles et fausses bannières
La troisième loi du mouvement de Newton ou principe d'action-réaction soutient que pour chaque action, il y a ...
LIRE LA SUITE
 

Un conducteur ivre au volant happe un homme âgé de 74 ans, salué comme un « héros » après avoir poussé son épouse hors de danger

Un conducteur ivre au volant happe un homme âgé de 74 ans, salué comme un « héros » après avoir poussé son épouse hors de danger
En avril 2016 après un dîner organisé au cours de la fête Pima Heritage Days, un couple de ...
LIRE LA SUITE