Après le décès de sa mère à la suite d’un cancer, un homme devient le meilleur ami des lions et des guépards

26 septembre 2022 Mis à jour: 26 septembre 2022
FONT BFONT SText size

Un Britannique qui considère les lions et les guépards comme ses meilleurs amis a révélé comment la perte de sa mère, emportée par un cancer lorsqu’il avait 12 ans, l’a conduit à nouer un lien incroyable avec la faune sauvage.

Shandor Latenty, âgé de 27 ans, est passionné par les animaux depuis l’âge de 8 ans. Ayant consacré sa vie au bien-être de ces animaux, il vit maintenant à Johannesburg, en Afrique du Sud, et travaille comme soigneur d’animaux.

Il s’est particulièrement rapproché d’un lion, nommé George. Ils sont si proches qu’ils se font régulièrement des câlins et des caresses. Leur relation spéciale est régulièrement documentée sur les médias sociaux de Shandor, où il a accumulé des millions de visiteurs. Il attribue à ces puissants prédateurs le mérite de l’avoir aidé à traverser sa jeunesse lorsque sa mère est décédée.

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

« Ma mère a lutté longuement contre le cancer et est décédée lorsque j’avais 12 ans », a-t-il confié. « J’ai trouvé la paix auprès des animaux et c’est quelque chose dont je serai toujours reconnaissant.

« C’est la principale raison pour laquelle j’ai décidé de consacrer ma vie à travailler avec les animaux sauvages. Je veux faire une différence dans leur vie, tout comme ils font une différence dans la mienne.

« J’ai réussi à établir des relations si particulières avec des animaux étonnants comme les lions parce que je m’occupe d’eux depuis les premiers stades de leur vie. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News).
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Les abonnés du site de Shandor posent toujours des questions sur ses relations avec les animaux, en particulier avec George, qui se blottit régulièrement contre son gardien humain. Cependant, Shandor tient à préciser que les animaux ne sont pas gardés comme des animaux de compagnie et qu’il a tout sacrifié pour s’occuper d’eux.

« Je suis un amoureux des animaux, et c’est ma passion depuis que je suis enfant », a-t-il dit. « Je passe quotidiennement beaucoup de temps avec les lions. Je comprends leur langage. Je sais comment communiquer avec eux et je connais bien leurs humeurs et leurs comportements.

« Les lions ont grandi avec moi et ils me reconnaissent comme leur propriétaire, leur père ou leur dresseur. Je suis avec eux depuis qu’ils sont tout petits, impuissants et inoffensifs. Je ne leur ai jamais fait de mal et je m’assure toujours qu’ils sont à l’aise et heureux. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Bien que George soit son « meilleur ami », Shandor souligne que les gens doivent se rappeler que ces animaux ne sont pas domestiqués et qu’il travaille sans relâche pour leur créer un environnement heureux.

Il ajoute : « Bien que nous soyons les meilleurs amis du monde, les lions sont des animaux sauvages. Ils se nourrissent eux-mêmes et vivent dans leur environnement naturel, car c’est là qu’ils sont le plus à l’aise et le plus heureux.

« Les animaux sont des créatures merveilleuses. Ils sont innocents et ont un cœur pur, alors ça me rend triste de penser que les gens les tuent pour des raisons inutiles. Ce que je préfère dans mon travail au parc, c’est la sorte d’amour que nous recevons des animaux. C’est très différent des humains, car il n’y a pas de malentendus, pas de bagarres ou de disputes, juste un bonheur constant.

« Je les aime, et ils m’aiment tout autant. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé