Haute-Savoie: un père de famille poignardé sans raison sous les yeux de son fils sur une piste cyclable

14 juin 2022 Mis à jour: 14 juin 2022
FONT BFONT SText size

Ce samedi 11 juin, un homme et son fils se promenaient à vélo sur une piste cyclable à Sévrier (Haute-Savoie), lorsque le père de famille a été agressé à l’arme blanche. Il a été transporté dans un état grave au CHU d’Annecy. Interpellé, l’agresseur a ensuite été placé en garde à vue.

Un père de famille âgé de 39 ans a été poignardé par un individu, ce samedi 11 juin, aux environs de 19 heures. Il circulait à vélo sur une piste cyclable à Sévrier, près d’Annecy. Il était accompagné de son fils de 11 ans, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes.

Le suspect était « en état d’ébriété au moment des faits »

Le père du garçon a été pris à partie par cet individu sans aucune raison apparente, et sous les yeux de son fils. Violemment poignardé, la victime a été transportée par les pompiers au CHU d’Annecy. Les gendarmes ont escorté le convoi. D’après le parquet, ses jours ne sont pas en danger.

Nos confrères indiquent que les forces de l’ordre ont pu rapidement interpeller l’auteur des coups de couteau. Celui-ci a été placé en garde à vue.

La procureure de la République d’Annecy a ouvert une enquête pour violences avec arme. Les premiers éléments de cette enquête révèlent que le suspect était « en état d’ébriété au moment des faits ». Il aurait visiblement agi « sans rationalité ». La victime tout comme l’auteur de l’agression n’ont pas encore pu être interrogés.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé