Haute-Savoie : des centaines de clous biseautés plantés sur des chemins en forêt pour « dissuader » randonneurs et vététistes

10 septembre 2021 Mis à jour: 10 septembre 2021
FONT BFONT SText size

Des centaines de clous ont été découverts sur les sentiers en Haute-Savoie. Un acte malveillant qui s’avère très dangereux, car non seulement il peut crever les pneus de VTT, mais également provoquer des accidents et des blessures. 

En Haute-Savoie, sur des sentiers de randonnée, dans huit secteurs de la commune de Villaz, des clous biseautés ont été retrouvés en forêt, rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Ceux-ci avaient été cachés dans les racines ou les souches des arbres. L’objectif des auteurs des faits étant clairement de nuire, autrement dit de « dissuader » et de « blesser physiquement », aussi bien les randonneurs que les vététistes. Des photos ont été prises, elles montrent leur dangerosité.

« C’est tout à fait inacceptable de réagir comme ça »

De tels agissements ne sont malheureusement pas les premiers. Effectivement, par le passé des pièges faits avec des cordes tendues ont été retrouvés, ils étaient destinés à nuire aux vététistes.

Une enquête a été ouverte par les gendarmes, en coopération avec les agents de l’ONF et la police de l’environnement, afin de mettre la main sur le ou les auteurs de ces actes. Christian Martinoz, le maire de Villaz, souligne à France 3 que « même si l’affluence des sentiers peut en agacer certains, c’est tout à fait inacceptable de réagir comme ça ».

Cet agacement, visiblement lié à la fréquentation importante des massifs, est apparu bien avant les « périodes effervescentes de déconfinement », souligne France 3. Cela soulève aussi bien le problème de la cohabitation en montagne, que celui du respect des usagers envers la nature.

« Le souci est que l’on ne sait pas s’il y en a d’autres ailleurs »

Afin de sécuriser les lieux impactés par la présence des clous, le maire de Villaz a indiqué qu’il a fallu, « à coups de marteau, recourber les pointes ». « Le souci est que l’on ne sait pas s’il y en a d’autres ailleurs », s’est toutefois demandé l’édile.

À noter qu’il existe « une application, Suricate, qui permet en quelques clics (même sur le terrain) de faire remonter des informations et problèmes rencontrés lors de vos sorties VTT », indique La Moutain Bikers Foundation (MBF), ainsi que le rapporte encore France 3.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé