Haut-Rhin: une seconde vie pour les objets, dans la déchetterie de Kaysersberg

24 janvier 2023 Mis à jour: 24 janvier 2023
FONT BFONT SText size

Cette déchetterie, située à Kaysersberg (Haut-Rhin), propose depuis le 17 janvier dernier, un espace pour redonner une seconde vie aux objets. Les usagers peuvent donc y de déposer ce dont ils ne se servent plus, et récupérer ce dont ils ont besoin.

La déchetterie de la vallée de Kaysersberg propose à ses usagers La Maison des Objets du Tri Park. Il s’agit d’un espace de 300 m² dans lequel les usagers peuvent y déposer les objets du quotidien dont ils ne se servent plus. Ce nouveau service, ouvert depuis le 17 janvier, permet à ces objets, outils et matériaux du quotidien de retrouver une seconde vie.

« Le réemploi réduit le gaspillage en évitant de produire des déchets »

« Contrairement au recyclage, qui nécessite beaucoup d’énergie pour transformer des déchets en nouveaux produits, le réemploi réduit le gaspillage en évitant de produire des déchets », est-il précisé sur le site de la déchetterie de Kaysersberg.

Les usagers du Service Déchets peuvent donc, gratuitement, déposer ou récupérer des objets ou matériaux. Frédérique Jacquet, responsable de la zone réemploi, indique à France 3 Grand-Est que l’ « on dépose des objets qui sont en bon état et réutilisables. On y retrouve des objets plus ou moins courants, ainsi que des matériaux ». En plus de la vaisselle, des jouets ou des livres, on y trouve également des pots de fleurs, du carrelage, ou encore des panneaux.

Des animations sont également proposées, tels que des ateliers de réparation. Par ailleurs, un partenariat avec Emmaüs devrait être mis en place dans les prochains mois.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé