Petit mode d’emploi minimaliste pour s’assurer une bonne santé

Vivre bien pendant des décennies, c'est simple - et souvent agréable
30 novembre 2021 Mis à jour: 30 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Le minimalisme est un mode de vie intentionnel. Se débarrasser de ce qui n’est pas nécessaire en se concentrant sur ce qui compte le plus. Voilà un cadre qui peut être appliqué à presque tous les domaines de la vie, y compris à la santé.

J’ai abordé la rédaction de cet article avec deux questions en tête :

1. Quels sont les facteurs essentiels pour avoir une vie longue et saine ?
2. À quel point est-il important d’avoir une bonne santé et combien de temps et d’énergie doit-on y investir ?

Je ne suis en aucun cas un professionnel de la santé, mais je fais de mon mieux pour m’en tenir à l’essentiel sans être trop normatif. Vivre sainement n’est pas si compliqué et, malgré la sempiternelle question de savoir si les œufs sont bons ou mauvais pour la santé, vivre sainement est assez simple à appréhender. Ceci dit, restez lucide et consultez votre médecin avant de faire des changements radicaux.

Régime minimaliste

  • Manger plus de céréales complètes, de fruits, de légumes, de noix et de légumineuses ;
  •  Éviter la « malbouffe », soit des aliments pauvres en substances nutritives.

J’estime que beaucoup de gens se sentent submergés par des théories sans fin et des régimes à la mode. Pas surprenant qu’ils s’interrogent ! Mon approche a toujours été de garder les choses simples et de me concentrer sur ce qui est presque certain d’être encore vrai dans 100 ans.

Il existe un consensus écrasant sur le fait que les aliments tels que les céréales complètes, les fruits, les légumes, les noix et les légumineuses sont avantageux pour le corps à bien des égards.

Consommer davantage de ces aliments nutritifs en trouvant des recettes simples et savoureuses à intégrer aux repas sera bénéfique à toute la famille.

Les aliments tels que la viande et les produits laitiers suscitent un large éventail d’opinions, mais la plupart s’accordent à dire qu’ils peuvent faire partie d’une alimentation saine lorsqu’ils sont consommés avec modération. Inutile de trop y réfléchir : il n’y a pas de régime « parfait ».

Pour ce qui est de la malbouffe, je ne pense pas qu’il faille une définition très élaborée. La plupart d’entre nous savent intuitivement que certains aliments sont savoureux, mais qu’ils ne rendent pas nécessairement notre corps plus fort. Il n’est pas nécessaire de se priver de nos aliments et friandises préférés. Jugeons de nos capacités et de nos limites et soyons raisonnables. Avec le temps, il se peut que nous ayons besoin de moins en moins d’aliments pour avoir finalement le même plaisir.

Exercice minimaliste

  • Faire davantage de mouvements doux comme de longues promenades, du jardinage, des jeux avec de jeunes enfants.
  • Ajouter à l’occasion une activité plus vigoureuse, comme le sprint, la musculation à la maison à l’aide de poids ou le travail physique intense.

Bouger le corps est avantageux non seulement pour la forme, mais également pour la santé. Quels exercices faut-il priser et combien de temps faut-il y consacrer ? Il est de loin préférable de rechercher une façon de bouger son corps qui nous plaît. Le mouvement peut être un cadeau et une récompense pour soi, et pas seulement quelque chose qu’on doit endurer pour être en meilleure santé.

Plus on bouge, mieux c’est – mais ce n’est pas une raison pour commencer par un objectif audacieux. Cela conduit à l’épuisement et à la déception. Il vaut mieux commencer modestement et créer une douce habitude quotidienne. L’assiduité mènera au plaisir de vouloir en faire plus sans forcer.

Personnellement, je recommande un mélange de beaucoup d’activités douces et quelque chose de plus vigoureux de temps en temps. Pour moi, cela signifie une longue marche au quotidien et des jeux avec mes enfants en soirée. J’ajoute une séance de sprint une ou deux fois par semaine. Je vais au parc ou sur une piste et je m’échauffe, puis je cours aussi vite que possible pendant environ 20 secondes.

Après quatre ou cinq sprints, je me sens à la fois fatiguée physiquement et revigorée mentalement. Il existe de nombreuses façons amusantes de mélanger cette routine : en montée, en descente, pendant un certain temps, ou même avec un ami.

Facteurs importants liés au mode de vie

Lorsqu’il s’agit de résultats pour la santé, il existe un énorme éventail de possibilités, et cet éventail est largement corrélé à quelques facteurs seulement. À considérer les statistiques suivantes, basées sur les adultes français :

Statistiques en France en 2019 :

  • Alcool : 6e rang parmi les 34 pays de l’OCDE. La France reste parmi les pays les plus grands consommateurs d’alcool au monde ;
  • Tabagisme en 2019 : 30,4 % des 18 à 75 ans déclaraient fumer du tabac, soit plus de 10 millions de personnes. « Un quart fume quotidiennement (24 %) » ;
  • Médicaments psychotropes : un Français sur 10 a eu recours à des anxiolytiques en 2019. On compte 72 000 décès par overdose d’antalgiques opioïdes en 2017. « La situation n’est cependant pas comparable à la crise sanitaire observée aux États-Unis » ;
  • Pression artérielle : « Un adulte sur trois est touché par l’hypertension artérielle » ;
  • Obésité : un Français sur deux est en situation de surpoids et/ou d’obésité en 2020.

L’une des mesures les plus efficaces pour garder la forme est d’éviter de tomber dans l’une de ces catégories, ou d’en sortir dès que possible. Cela peut être très difficile. Mais quel que soit le temps, les efforts et l’argent que cela demande, il est presque certain que l’investissement en vaudra la peine si l’objectif est de mener une vie plus saine. Dans tous les cas énumérés ci-dessus, je recommande d’obtenir le soutien de quelqu’un qu’on apprécie, et de s’adresser à un professionnel de la santé.

Plus de vie à vos années

Après avoir pris soin de ne plus appartenir à une des cinq catégories ci-dessus, vous allez atteindre un palier, continuer à vous investir sans pour autant ressentir les changements du début. Si vous mangez bien, faites régulièrement de l’exercice, ne fumez pas, avez un bon poids et une bonne tension artérielle, vous faites probablement déjà partie des 10 % de gens les plus sains.

Le Français moyen a une espérance de vie d’environ 80 ans. Mais si vous êtes toujours en bonne santé et que vous suivez ces principes de santé, il y a de fortes chances que votre espérance de vie atteigne les 90 ans (ou plus).

À un moment, peut-être faut-il arrêter de rechercher la longévité à tout prix. Est-il si important de prolonger sa vie de 88 à 91 ans ? Ces trois années supplémentaires sont-elles si précieuses qu’il faille y consacrer autant de temps, d’énergie et d’argent ? À mon avis, il y a beaucoup plus de plaisir à déterminer comment ajouter de la vie à nos années plutôt que des années à notre vie.

Je sais, il ne s’agit que de statistiques, pas de garanties. Mais je pense que la logique est saine. À 32 ans, il me reste peut-être plus de cinq décennies à vivre. Mon bon sens personnel m’amène à croire que je serais bien mieux servi en réfléchissant à la meilleure façon de « passer » ces années, plutôt que d’essayer d’ajouter cinq années supplémentaires.

Voici quelques façons dont j’essaie d’ajouter de la « vie à mes années » :

Les relations étroites. J’essaie de faire le plus de place possible dans ma vie pour passer du temps sans contrainte avec les personnes que j’aime le plus. Je doute que beaucoup d’autres choses comptent plus dans la vieillesse qu’une vie remplie d’amitiés chaleureuses et intimes.

La foi personnelle. Pour moi, la pratique de ma croyance donne un sens et un objectif aux jours ordinaires de ma vie. Elle me motive également et me permet de mieux aimer les autres.

Un travail qui a du sens. Il ne suffit pas de payer les factures, je veux remplir mes journées avec un travail qui soit bon et utile. Encore mieux si mon travail est intéressant et stimulant.

Être bien reposé. J’ai appris à accorder une grande importance au simple pouvoir d’une bonne nuit de repos. Sans cela, j’ai l’impression de jouer le jeu de la vie en mode « difficile ».

Évitez le stress chronique en adoptant et développant de bonnes routines et habitudes d’esprit qui permettent la facilité et le calme.

Ironiquement, les recherches menées récemment suggèrent qu’« ajouter de la vie à ses années » est également susceptible d’ajouter des années à la vie. Les personnes qui ont une croyance, des amis proches, un travail intéressant et qui gèrent le stress de manière saine ont tendance à vieillir bien mieux que leurs pairs.

Pour moi, tout cela n’est qu’un bonus. Le véritable objectif de ce minimalisme que j’applique au quotidien est de pouvoir tirer parti de mon corps au maximum pour vivre mes journées avec une énergie saine, et remplir ma vie de toutes sortes d’instants précieux.

Cet article a été initialement publié sur This Evergreen Home.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé