Guerre en Ukraine : des pompiers de l’Oise parcourent 3.600 km pour porter du matériel de secours à la frontière polonaise

9 mars 2022 Mis à jour: 9 mars 2022
FONT BFONT SText size

Trois pompiers de l’Oise ont pris la route ce dimanche 6 mars pour acheminer du matériel de premiers secours à leurs confrères d’Ukraine. Après avoir parcouru 3 600 km en 38 heures pour faire l’aller‑retour jusqu’à la frontière polonaise, ils sont de retour à leur caserne. Mission accomplie.

Après le déclenchement de la guerre en Ukraine, les sapeurs‑pompiers de l’Oise ont pensé à faire une action pour aider leurs confrères qui doivent travailler dans des conditions si difficiles. D’autant plus qu’ils avaient fait un constat : « Le SDIS de l’Oise avait du matériel de premiers secours à disposition, qui allait être mis à la réforme ou qui allait être périmé d’ici un mois ou deux », explique Christophe Dietrich, vice‑président du SDIS de l’Oise, au micro de France Bleu.

Il n’a fallu que 24 heures pour monter l’opération pour laquelle ils ont réuni 1,2 tonne de matériel et s’organiser. Il fallait trouver un moyen de l’acheminer jusqu’à la frontière entre la Pologne et l’Ukraine où des sapeurs‑pompiers de Kiev avec qui ils étaient en contact pourraient venir le chercher.

La situation évoluant rapidement, il fallait que cela se fasse le plus vite possible, pendant que les sapeurs‑pompiers ukrainiens avaient encore la possibilité de se rendre jusqu’à la frontière. La ville de Laigneville a donc fourni le véhicule qui allait permettre à trois pompiers de l’Oise de faire ce grand voyage.

1 800 km d’une seule traite

Le départ s’est fait dimanche matin, le 6 mars, vers 9 heures du matin. « À l’aller, nous tirons d’une seule traite en nous relayant », détaille Christophe Dietrich, qui est également maire de Laigneville et médecin, selon France 3. Les trois confrères ont donc roulé 1 800 km et sont arrivés aux alentours de 2 h 30 du matin lundi 7 mars au poste‑frontière Korczowa –  rakovets où les attendait leur contact, le pompier ukrainien Youri.

« Nous avons immédiatement transbordé les 1,2 tonnes de matériel en 20 minutes », raconte le vice‑président du SDIS de l’Oise, d’après L’Oise hebdo. « Puis, nous avons passé quelques instants de convivialité et nous avons pu mesurer à quel point l’esprit de corps qui habite les sapeurs‑pompiers n’a pas de frontière. »

Un voyage de 38 heures pour faire l’aller‑retour

L’équipe isarienne a ensuite pris le chemin du retour pendant que Youri et ses collègues repartaient vers Kiev avec leur précieuse cargaison, dont ils avaient garanti la livraison sur les lieux des opérations le soir même. « Il leur faudra entre 15 et 20 heures pour retourner à Kiev qui est à 400 kilomètres, quand il nous faudra le même temps pour faire nos 1 800 km », précise Christophe Dietrich.

Le voyage des trois Français a finalement duré 38 heures pour un total de 3 600 km parcourus. Quant au matériel, une vidéo réalisée par les pompiers ukrainiens montre qu’il a bien été livré. « Nous avons désormais la certitude que la mission humanitaire réalisée ces deux derniers jours a été une réussite », se réjouit Eric de Valroger, président du SDIS de l’Oise, dans un Tweet.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé