Grève SNCF : les salariés obtiennent une augmentation

7 juillet 2022 Mis à jour: 7 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Face à la mobilisation en nombre pour une grève qui a perturbé  les départs en vacances, la direction de la SNCF a accordé mercredi une augmentation à ses salariés.

Plusieurs mesures concourent à cette augmentation qui sera de 3,7% pour les petits salaires, et 2,2% pour les cadres, soit une médiane de 3,1% (70.000 salariés seront augmentés de plus de 3,1%, et 70.000 de moins), a précisé François Nogué, le directeur des ressources humaines de l’opérateur, à l’issue d’une longue table-ronde avec les syndicats.

La SNCF avait déjà mis sur la table en début d’année une enveloppe de 2,7% d’augmentation, soit « un effort de l’entreprise de l’ordre de 5,8% » depuis le début de l’année, a-t-il souligné. Les augmentations accordées mercredi représentent environ 280 millions d’euros pour l’entreprise.

Train supprimé, échange de billet

Alors que le rail s’apprête à vivre un été de fréquentation record après deux années marquées par la pandémie de Covid-19, les quatre syndicats représentatifs de la SNCF – CGT, Unsa, SUD-Rail et CFDT – avaient appelé à faire grève le 6 juillet pour réclamer des hausses de salaires face à une inflation galopante.

En cas de train supprimé, « il ne faut pas se faire rembourser et racheter un autre billet, qui sera au prix d’aujourd’hui et donc plus cher, mais il faut faire un échange : le billet sera au même prix que celui que vous aviez payé initialement, sans surcoût », a précisé la SNCF.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé