Grenoble : les parents de l’homme tué par un policier vont porter plainte

9 juillet 2022 Mis à jour: 9 juillet 2022
FONT BFONT SText size

La victime, connue des services de police pour des faits de vol à main armée, circulait à scooter avec un passager muni d’une arme longue qui a « commencé à braquer son arme en direction des policiers de la BAC », quand le policier a ouvert le feu, en plein centre-ville de Grenoble.

Les parents de l’homme de 24 ans tué par un policier vont porter plainte, a-t-on appris vendredi auprès de leur avocat.

Entendu dans le cadre d’une garde à vue, dont il est sorti dans la nuit, le policier « a indiqué avoir fait usage de son arme en direction des deux utilisateurs du scooter, dont l’un le pointait avec un fusil de type kalachnikov », a précisé le procureur adjoint de la République, Boris Duffau, vendredi.

« D’autres témoins ont été entendus dont deux de ses collègues qui ont confirmé la présence d’une arme longue », a ajouté le représentant du parquet. « Une arme de type kalachnikov chargée » et un gilet pare-balles ont été retrouvés sur les lieux, selon la même source. Le passager du scooter a pris la fuite.

La piste d’une éventuelle intention terroriste a été écartée rapidement.

Deux enquêtes ouvertes

L’autopsie de l’homme de 24 ans a mis en évidence une seule blessure mortelle par arme à feu. Ses parents vont déposer plainte mais la qualification de celle-ci, homicide volontaire ou involontaire, reste à définir, a déclaré leur avocat, Me Emmanuel Decombard.

Deux enquêtes ont été ouvertes: la première pour « tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique », confiée au service de police judiciaire de Grenoble; la seconde pour « coups mortels », confiée à l’IGPN.

Le parquet a également ouvert une enquête sur des tirs survenus le même soir vers 23h30 dans un autre quartier de la ville. Un homme de 23 ans a été blessé à la jambe. « À ce stade, aucun lien n’est établi » entre les deux affaires, a souligné le procureur adjoint.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé