« Gilets jaunes »: l’ultragauche « à la manœuvre » sur la manifestation parisienne de samedi selon le secrétaire d’État à l’Intérieur

L’ultragauche était « à la manœuvre » à l’occasion des violences survenues lors de la manifestation parisienne organisée dans le cadre de l’acte 13 des « gilets jaunes » samedi, a estimé le secrétaire d’État à l’Intérieur, Laurent Nuñez.

« Samedi à Paris, c’est l’ultragauche qui était à la manœuvre », a déclaré M. Nuñez sur France Info.

Le secrétaire d’État a réaffirmé que « les manifestations qui dégénèrent » sont « en partie » la conséquence d’un « noyautage d’ultras », ultragauche et ultradroite, suivis par des « gilets jaunes radicalisés ».

« Je ne dis pas stop aux manifestations mais stop à la violence », a-t-il complété.

Dans la capitale où quelque 4.000 participants ont été dénombrés par les autorités, du mobilier urbain et des distributeurs de banques ont été cassés, une dizaine de véhicules incendiée, principalement des voitures de luxe mais aussi une voiture de la mission antiterroriste militaire Sentinelle.

Placé en garde à vue, l’incendiaire de ce véhicule  est « bien identifié et vient de la mouvance anarcho-libertaire », avait annoncé dimanche le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

80 % des casseurs, membres de l’ultragauche (black bloc, zadistes, antifas)

Selon le syndicat France Police – policiers en colère,  « Environ 80 % des casseurs sont membres de la mouvance de l’ultragauche (black bloc, zadistes, antifas). 10 % appartiennent à des groupuscules d’ultradroite et un socle de 10 % est composé de cas sociaux sans étiquette politique », ajoute France Police qui « déplore que les casseurs ne soient pas interpellés plus efficacement et rapidement. »

Cinquième force syndicale du ministère de l’Intérieur, le syndicat France Police – policiers en colère estime que près de 240 000 manifestants se sont mobilisés (contre 51 400 selon les chiffres de la Préfecture) dans toute la France le samedi 9 février.

« Ces casseurs nuisent considérablement au message porté par les Gilets jaunes et épuisent nos collègues courageusement mobilisés depuis treize semaines », conclut le syndicat.

LG avec AFP

Cet article vous a intéressé  ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous un commentaire pour nous donner votre avis. 

VIDÉO RECOMMANDÉE :

Près de deux Français sur trois (64 %) continuent de « soutenir » le mouvement des « gilets jaunes »

 
 
 
 

Incendie de Notre-Dame : « un bug informatique » pourrait avoir contribué au drame selon le recteur de la cathédrale

Incendie de Notre-Dame : « un bug informatique » pourrait avoir contribué au drame selon le recteur de la cathédrale
Si l’on ne sait toujours pas comment l’incendie qui a complètement détruit la toiture de Notre-Dame de Paris ...
LIRE LA SUITE
 

La résolution du Parlement européen sur les droits de l’homme en Chine appelle également à la libération des Canadiens

La résolution du Parlement européen sur les droits de l’homme en Chine appelle également à la libération des Canadiens
Une résolution des législateurs européens exhortant des sanctions contre les auteurs de violations des droits de l’homme en ...
LIRE LA SUITE
 

La Grèce bloque d’importants investissements chinois pour des raisons culturelles

La Grèce bloque d’importants investissements chinois pour des raisons culturelles
Le Conseil archéologique central grec a bloqué un projet chinois dans la ville du Pirée qui aurait fait ...
LIRE LA SUITE
 

Actes antichrétiens : une chapelle du 17e siècle vandalisée dans la petite ville de Solliès

Actes antichrétiens : une chapelle du 17e siècle vandalisée dans la petite ville de Solliès
Construite en 1660 à l’emplacement d’une bergerie située sur le sommet d’une colline, la chapelle Notre-Dame des Vents ...
LIRE LA SUITE