Somme: retour vers le futur pour les gendarmes qui contrôlent une DeLorean

4 février 2022 Mis à jour: 4 février 2022
FONT BFONT SText size

Alors qu’ils étaient en train de faire des contrôles de routine sur l’A1, des gendarmes de la Somme sont tombés sur la célèbre DeLorean, la voiture à remonter le temps du film Retour vers le futur.

Ce mardi 1er février, les gendarmes de la Somme ont contrôlé un véhicule insolite. Il s’agit de la mythique DeLorean de Retour vers le futur. Ils ont pris des photos et les ont publiées sur leur page Facebook, rappelant avec humour que leurs collègues de la gendarmerie d’Hallennes-lez-Haubourdin (Nord) se sont perdus en 1977 il y a quelques semaines au bord de cette même voiture.

Ils font référence à une vidéo de 3 minutes que leurs camarades du Nord ont réalisée avec la complicité de commerçants locaux pour fêter les quatre ans d’existence de leur page Facebook. Dans cette parodie, deux gendarmes montent à bord d’une DeLorean pour l’essayer après l’avoir arrêtée pour un banal contrôle routier. Le véhicule disparaît ensuite avant de réapparaître devant une vieille estafette bleue, où un collègue de l’époque leur apprend qu’ils sont en 1977, rapporte Le Progrès.

« Bonne nouvelle, les gendarmes de l’escadron départemental de sécurité routière de la Somme ont retrouvé la voiture lors d’un contrôle sur l’autoroute A1 », s’exclament les militaires de la Somme le 1er février.

L’histoire ne dit pas si les gendarmes de la Somme ont succombé à la tentation d’essayer le véhicule fidèlement équipé et customisé comme dans le film Retour vers le futur. S’ils l’ont fait, ils ont probablement évité de franchir la barre des 88 miles par heure, parce que s’ils avaient rejoint leurs confrères en 1977, ils n’auraient pas pu annoncer cette bonne nouvelle sur les réseaux sociaux !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé