Des ventilateurs géants pour rafraîchir les vaches en pleine canicule

19 juillet 2022 Mis à jour: 19 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Comment rafraîchir les animaux en pleine canicule ? Près de Lyon, dans le centre-est de la France, un éleveur a installé deux ventilateurs géants à ses 35 vaches laitières, pour tenter de réduire leur « stress thermique ».

Dans la ferme de Nicolas Joannon, située à 780 mètres d’altitude, à Saint-Martin-en-Haut dans le département du Rhône, la température extérieure de 34 °C est très élevée pour des animaux qui souffrent à partir de 22 °C.

Lila, Glee, Pistache et les autres vaches du troupeau se couchent dans leurs logettes paillées pour leur sieste quotidienne : les deux ventilateurs de 4,5 mètres de diamètre leur offrent un peu de répit en faisant redescendre le thermomètre de quelques degrés.

En stress thermique, les vaches perdent leur niveau de performance 

« Lors de hausses de températures, les animaux sont en stress thermique, ont tendance à moins s’alimenter et à produire un petit peu moins de lait », explique l’éleveur de 34 ans qui a repris l’exploitation familiale.

Les vaches laitières sont très sensibles aux températures. Dès 22 °C et 50% d’hygrométrie, elles accumulent de la chaleur dans leur organisme, avec un impact sur la production de lait (en moyenne de 28 à 38 litres par jour par vache) évalué à une perte de 2 litres par vache.

« Si on les met dans de bonnes conditions pour passer ces événements-là, tout de suite après l’épisode caniculaire les animaux vont retrouver leur niveau de performance initial et continuer à produire un lait de qualité pour les consommateurs », ajoute l’exploitant.

Pour ménager ses vaches, Nicolas a fait installer en 2020 les deux ventilateurs, un investissement de 9000 euros.

Les pales se mettent automatiquement à tourner en fonction de la température. Plus la chaleur augmente, plus elles accélèrent.

Dans le brouhaha des pales, l’éleveur se félicite que ses animaux aient retrouvé du peps « depuis qu’il y a les ventilos ».

« Il y a de plus en plus de dossiers d’éleveurs en attente d’aménagement de bâtiment à Rhône Conseil Élevage » et environ un élevage sur cinq a déjà franchi le pas, ajoute M. Batia, qui a accompagné Nicolas dans son installation.

Ces dispositifs doivent cependant venir « en appoint » de « bonnes pratiques » : « les éleveurs doivent privilégier une alimentation en soirée ou encore ajouter des abreuvoirs », car les vaches peuvent boire jusqu’à 180 litres d’eau par jour.

Pour cet expert, l’installation de ventilateurs est un « facteur secondaire d’amélioration », qui doit intervenir après avoir davantage ouvert le bâtiment et apporté plus d’ombre.

La brumisation des animaux peut constituer une autre option, mais elle présente le risque de faire monter le niveau d’humidité dans le bâtiment, prévient M. Batia.

Selon lui, il est également conseillé de « ventiler de façon homogène les bâtiments, sinon les vaches s’agglutinent dans les zones les plus favorables, bloquant la circulation et accumulant la chaleur, ce qui n’est pas l’objectif recherché ».

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé