Finistère: la mer, un antidote à la souffrance et à la solitude des enfants

23 mai 2021 Mis à jour: 23 mai 2021
FONT BFONT SText size

Dans le Finistère, l’association Un Enfant – Un Avenir vient en aide aux enfants en souffrance en leur proposant des activités de découverte de la mer.

Pour un enfant, qu’il soit hospitalisé ou qu’il vive en foyer social, la solitude et la souffrance physique ou psychologique sont parfois difficilement supportables. L’association finistérienne a choisi de leur apporter un soutien par le biais de la mer en leur ouvrant de nouvelles perspectives.

Marie-France Roche, présidente de l’association, souligne ainsi sur France3 que « quand on annonce à des enfants qu’ils risquent d’en avoir pour deux ou trois ans, ils perdent tout espoir, tout projet d’avenir ».

Le 15 mai, trois vedettes de sauvetage de la SNSM, partenaire de l’association, ont emmené une quinzaine d’enfants pour une balade en mer. Ces vedettes appartiennent aux stations de Porspoder, de l’Aber-Wrac’h et de Plouguerneau. Les enfants ont pu ainsi visiter les stations, les vedettes et, surtout, profiter des paysages marins.

Le président de la SNSM de Plouguerneau, Jean Martin, s’en est réjoui sur France 3 : « On sait qu’on les sort à un moment de leurs conditions, de leurs soucis et on les emmène, je pense qu’ils vont engranger des souvenirs, et nous, de faire ça, ça nous met du baume au coeur, c’est une récompense. »

En septembre dernier, l’association avait fait appel à deux biologistes marins afin de faire découvrir le plancton marin à six enfants.

Le 7 juillet prochain, 30 enfants venant du CHU de Brest et de la Fondation Ildys bénéficieront d’un projet de l’association Grand Voilier École et monteront à bord du trois-mâts Le Français, pour une journée sans doute inoubliable !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé