Une fillette albinos était intimidée pour son apparence, elle reçoit maintenant des appels d’agences de mannequins

Cette belle jeune femme a pris d’assaut le monde du mannequinat. Avec ses traits ciselés, sa peau albâtre et une masse de boucles à mourir, son apparence a fait ressortir le pire chez certaines personnes en ligne.

La mannequin Nontobeko Mbuyazi, de Durban, en Afrique du Sud, est albinos, et elle dit qu’elle est souvent la cible de cyberintimidation en ligne ; certains trolls lui disant qu’elle ressemble à un « fantôme », d’autres lui demandent pourquoi sa peau est si pâle ; mais dans la vraie vie, elle n’a pas été confrontée à cette discrimination.

Nontobeko Mbuyazi a dit : « Je suis albinos et malgré mes différences, j’ai trouvé la confiance pour entreprendre une carrière en mannequinat. »

« Les gens en ligne me disent que je ressemble à un fantôme, me demandant où sont mes sourcils, et pourquoi je suis si pâle. »

« Dans la vraie vie, je n’ai jamais connu ce genre d’intimidation, c’est seulement en ligne. La cyberintimidation m’a parfois fait douter de moi, elle m’a fait me demander si je suis belle ou pas. »

« Mais au lieu de m’abattre, ça a fini par faire le contraire. »

« Cela m’a permis de me défendre et grâce à cela, j’ai eu envie de devenir une meilleure personne » , a dit Nontobeko Mbuyazi.

Nontobeko Mbuyazi est née avec cette maladie, qui se traduit par une peau très pâle et une déficience visuelle, mais elle a défié les trolls pour poursuivre une carrière de mannequin.

Selon KZN Health : « L’albinisme est une maladie héréditaire dans laquelle une personne est incapable de produire une coloration normale de la peau, des cheveux et des yeux (manque de pigments). La pathologie peut être limitée aux yeux ou impliquer les yeux et la peau. »

Voir cette publication sur Instagram

Amazing @ryan_roake_photography 👌

Une publication partagée par Nontobeko Mbuyazi (@madam_ntobe) le

Bien qu’elle soit étudiante en criminologie à l’université, Nontobeko Mbuyazi partage fréquemment ses photos sur les médias sociaux.

Malgré ses hashtags sur la confiance en soi et sa façon d’être fière de sa peau, les gens l’ont tourmentée depuis l’âge de 20 ans.

Cependant, elle est déterminée à ne pas se laisser abattre par les intimidateurs et veut que les autres albinos s’aiment aussi.

Ayant grandi à Ladysmith, en Afrique du Sud, Nontobeko Mbuyazi n’a pas été victime de discrimination, et ce, grâce, en grande partie, à sa personnalité débordante de vie.

Elle ajoute : « Ironiquement, ça m’a donné confiance en moi. Je pense que je suis belle et que ma peau est belle. »

« Beaucoup d’albinos souffrent de dépression parce qu’ils sont victimes de discrimination et d’intimidation. Je refuse d’en être une, je suis celle qui est fière de qui elle est. »

« Les gens qui sont insolents envers les albinos veulent juste se sentir mieux dans leur peau en nous faisant nous sentir mal. Il y a quelques mois, j’étais à l’hôpital avec mon autre ami albinos, et on était assis ensemble et on riait. »

« Soudain, des gens ont commencé à nous traiter d’une autre espèce et nous ont demandé si nous n’étions pas une autre espèce. À part ce cas à l’hôpital, j’ai été étonnée de voir à quel point les gens peuvent être gentils avec moi dans la vraie vie. Quand je sors, je peux recevoir de gentils compliments de la part d’étrangers. J’adore l’attention que je reçois, surtout des enfants. Je pense que j’ai une personnalité très pétillante dont les gens ne peuvent s’empêcher de tomber amoureux. »

L’albinisme cause une peau très pâle, qui brûle très facilement, ce qui signifie que Nontobeko Mbuyazi a passé une grande partie de son enfance couverte.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nontobeko Mbuyazi (@madam_ntobe) le

En dépit d’un torrent d’abus en ligne qui s’est propagé sur les médias sociaux, elle affirme qu’elle en est ressortie encore plus forte.

Après avoir réservé des séances photos et développé une présence sur les médias sociaux pour s’exprimer, elle est maintenant plus confiante que jamais.

Nontobeko Mbuyazi a dit : « Les gens sur les médias sociaux qui me jugent doivent savoir que l’albinisme n’est pas une maladie, c’est juste un problème de peau. »

Qu’est-ce que la beauté : les agences de mannequins ont saisi l’occasion de travailler avec Nontobeko Mbuyazi.

Bien que Nontobeko Mbuyazi soit fière d’être albinos, elle affirme qu’elle a eu du mal à grandir en tant qu’albinos en raison des dangers qu’elle a dû affronter.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nontobeko Mbuyazi (@madam_ntobe) le

Mauvaise vue : la jeune mannequin tente de sensibiliser les autres albinos pour qu’ils se souviennent de ne pas s’exposer au soleil, ce qui peut être particulièrement dangereux pour les personnes atteintes de cette maladie.

« Quand j’étais enfant, je n’avais pas le droit de jouer au soleil avec les enfants, ce qui était extrêmement pénible. Je devais aussi porter un chapeau en tout temps et je détestais ça. Je veux que tous les albinos qui ne se sentent pas assez bien à cause de l’intimidation, sachent qu’ils sont beaux. »

Nontobeko Mbuyazi a ajouté : « Mais ils ne doivent pas oublier de se tenir à l’écart du soleil car cela peut être très dangereux. J’ai aussi une mauvaise vision à cause de cela, mais je ne vais pas m’attarder sur les aspects négatifs. Je suis ce que je suis, donc je veux juste continuer ma vie. Beaucoup de gens me demandent de prendre des photos avec moi, et j’adore vraiment ce genre d’attention, ça me fait me sentir spéciale. »

Voir cette publication sur Instagram

@ryan_roake_photography #potraitphotography #pose #portrait_perfection #portrait_shots

Une publication partagée par Nontobeko Mbuyazi (@madam_ntobe) le

Dans une interview accordée à East Coast Radio, Nontobeko Mbuyazi a révélé que sa mère était heureuse de savoir qu’elle était albinos, « car elle a toujours voulu avoir un enfant albinos ».

« Mon père était un peu bouleversé, mais il m’a acceptée », a-t-elle ajouté.

Solitaire : en grandissant, le mannequin en herbe a dû regarder ses amis jouer au soleil pendant qu’elle restait couverte.

« Depuis que j’ai commencé le mannequinat, je crois que j’ai trouvé du travail grâce à la pâleur de ma peau. Ça ne me rend pas différente des autres. »

Elle dit que les mauvais traitements infligés par les trolls ont… « renforcé ma confiance. Je pense que je suis belle et que ma peau est belle. »

Aller quelque part : Nontobeko Mbuyazi, qui pose avec un ami albinos, se dit optimiste quant à son avenir.

« Les albinos sont beaux et je veux qu’ils le sachent tous, ils peuvent être ce qu’ils veulent être », dit-elle.

Nontobeko Mbuyazi est maintenant aussi un mannequin à temps partiel.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Nontobeko Mbuyazi (@madam_ntobe) le

Voir cette publication sur Instagram

🌻

Une publication partagée par Nontobeko Mbuyazi (@madam_ntobe) le

Version originale

Vous avez apprécié cet article ? Partagez-le avec vos amis et laissez-nous vos commentaires.

VIDÉO RECOMMANDÉE :

« La fille la plus poilue du monde » épouse l’homme de ses rêves
et se rase le visage pour la première fois

 
 
 
 

Incendie de Notre-Dame : « un bug informatique » pourrait avoir contribué au drame selon le recteur de la cathédrale

Incendie de Notre-Dame : « un bug informatique » pourrait avoir contribué au drame selon le recteur de la cathédrale
Si l’on ne sait toujours pas comment l’incendie qui a complètement détruit la toiture de Notre-Dame de Paris ...
LIRE LA SUITE
 

La résolution du Parlement européen sur les droits de l’homme en Chine appelle également à la libération des Canadiens

La résolution du Parlement européen sur les droits de l’homme en Chine appelle également à la libération des Canadiens
Une résolution des législateurs européens exhortant des sanctions contre les auteurs de violations des droits de l’homme en ...
LIRE LA SUITE
 

La Grèce bloque d’importants investissements chinois pour des raisons culturelles

La Grèce bloque d’importants investissements chinois pour des raisons culturelles
Le Conseil archéologique central grec a bloqué un projet chinois dans la ville du Pirée qui aurait fait ...
LIRE LA SUITE
 

Actes antichrétiens : une chapelle du 17e siècle vandalisée dans la petite ville de Solliès

Actes antichrétiens : une chapelle du 17e siècle vandalisée dans la petite ville de Solliès
Construite en 1660 à l’emplacement d’une bergerie située sur le sommet d’une colline, la chapelle Notre-Dame des Vents ...
LIRE LA SUITE