Une femme souffrant de dépression chronique trouve la guérison dans un système de méditation persécuté

24 juillet 2021 Mis à jour: 24 juillet 2021
FONT BFONT SText size

« Pourquoi est-ce que je souffre tant ? Pourquoi la vie est-elle ainsi ? Pourquoi ma famille me traite-t-elle si mal ? Pourquoi certaines personnes sont-elles si mauvaises ? Quel est le sens de ma vie ? »

Telles étaient les nombreuses questions auxquelles une femme roumaine souffrant de dépression chronique s’efforçait de répondre. Les jours passant, la reconquête de sa santé mentale lui semblait impossible.

Ce n’est que lorsqu’elle a découvert le système d’ « auto-amélioration » de soi appelé Falun Gong – une pratique brutalement persécutée en Chine communiste – qu’elle s’est sentie capable, du plus profond d’elle-même, de se sortir de la spirale sans fin de ses pensées destructrices et de se remettre de sa grave dépression.

Très apprécié pour ses profonds bienfaits spirituels et physiques, le Falun Gong (également connu sous le nom de Falun Dafa) repose sur le principe universel d' »Authenticité, Bienveillance et Tolérance ». Ce système d’amélioration de soi (appelé « cultivation » de soi lorsque traduit du mandarin), est actuellement pratiqué par plus de 100 millions de personnes dans le monde et comprend cinq exercices doux, dont une méditation assise. Cette pratique focalise sur le développement du caractère moral et d’un état d’esprit positif.

À la suite d’un conflit familial et du décès de sa mère, pendant des années, Daniela Dascalu a souffert de dépression chronique. (Avec l’aimable autorisation de Daniela Dascalu)

Une vie retrouvée

S’adressant à l’édition chinoise d’Epoch Times, Daniela Dascalu a raconté avoir émigré de la Roumanie à l’Allemagne, il y a plus de vingt ans, et où elle s’est installée avec son mari, à Munich. Après que son mari eut quitté, elle a commencé à sombrer dans un état dépressif, et en 2016, lorsque sa mère est décédée, son état n’a fait qu’empirer. Elle se sentait désespérée et meurtrie.

À l’époque, Daniela s’était déjà qualifiée à l’examen d’économie familiale (économie domestique ou Hauswirtschaft) et s’apprêtait à chercher un travail. Cependant, son état de santé mentale s’étant détérioré, elle a cessé de chercher du travail, faisait moins attention à son hygiène personnelle et fréquentait moins ses amis. Pour remédier à son état dépressif, elle a contacté une clinique spécialisée en santé mentale, mais elle avait trop peur même de sortir de chez elle pour aller voir un médecin ou chercher ses médicaments.

La vie de Daniela était assombrie d’un état d’esprit négatif, d’un sentiment de honte et d’une faible estime d’elle-même, et son anxiété l’a poussée à manger de façon excessive. Elle cherchait désespérément le refuge véritable qui lui permettrait d’échapper à sa dépression en progression.

C’est à cette époque que Daniela a connu un tournant majeur dans sa vie.

Des pratiquants de Falun Gong avec une maquette du livre Zhuan Falun lors de la parade de Pâques dans la ville de Bendigo, en Australie, le 27 mars 2016. (Minghui.org)

En novembre 2016, elle a appris que l’une de ses bonnes amies allait participer à une conférence sur le Falun Gong à Munich. Hospitalière de nature, Daniela a voulu aider son amie en accueillant sept des pratiquants de Falun Gong roumains chez elle pendant quelques jours.

Mme Dascalu a déclaré que malgré la tristesse du départ de ses invités après la conférence, ils ont laissé derrière eux quelque chose de précieux : « Une énergie positive. » Ayant du temps libre, Daniela a décidé de lire le principal texte spirituel du Falun Gong, le Zhuan Falun.

Elle a déclaré qu’avant d’accueillir ses invités, Daniela connaissait déjà le Falun Gong, grâce à cette même amie qui lui avait donné la version roumaine du livre Zhuan Falun au début de 2016 et que, bien qu’elle ait eu du mal à comprendre tout le contenu (elle ne connaissait pas beaucoup le roumain), elle sentait que cette pratique était particulière. Elle a dit avoir ressenti un champ d’« énergie très forte » autour d’elle lorsqu’elle lisait le livre.

Cependant, après avoir entendu des informations fausses de la part d’un de ses proches qui avait été trompé par les mensonges du Parti communiste chinois (PCC) dont la propagande diabolise cette pratique pacifique, Daniela a arrêté de lire le livre à mi-chemin.

Le Falun Gong, dont les fondements sont basés sur la culture traditionnelle chinoise, a été introduit au public en Chine en 1992. Ironiquement, à l’époque, la pratique avait gagné énormément en popularité auprès des Chinois en raison de ses bienfaits pour la santé et de ses principes moraux, et avait été la pratique de qigong la plus primée. C’était avant que le PCC, officiellement athée, ne lance une violente campagne de persécution en 1999, craignant que les fondements spirituels de cette pratique pacifique ne constituent une menace pour son idéologie communiste-marxiste de lutte et de haine.

Depuis lors, des dizaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés illégalement et persécutés en Chine, et beaucoup d’entre eux ont même été torturés à mort, faisant du Falun Gong l’une des plus importantes pratiques spirituelles persécutées de ce siècle.

Avant que le Parti communiste chinois ne lance sa campagne de persécution brutale à l’encontre cette pratique, en 1999, des pratiquants de Falun Gong font le premier exercice dans la ville de Chengdu, province du Sichuan, en Chine. (Minghui.org)

Ignorant les faits, Mme Dascalu a déclaré qu’elle était de nature peureuse et préférait mieux comprendre la situation avant de continuer sa lecture. Mais pour diverses raisons, elle n’a jamais eu l’occasion d’en apprendre davantage sur la beauté de cette pratique – avant d’accueillir des pratiquants roumains chez elle.

Cette fois, Daniela a décidé de lire l’édition allemande du Zhuan Falun et a commandé un exemplaire du livre dans une librairie. Elle l’a reçu le lendemain, et a consacré les trois semaines suivantes à le lire et à enfin en comprendre le contenu.

« Cette fois, j’ai tout compris, j’ai tout compris », a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle avait même pleuré, reconnaissante, car le livre « expliquait en termes simples de nombreuses choses » pour lesquelles elle cherchait des réponses.

Mme Dascalu a déclaré avoir enfin trouvé les réponses à toutes ses questions dans ce « livre qui a changé sa vie ». Elle a réalisé que sa dépression et sa peur avaient disparu, a recommencé à prendre soin d’elle et, même, à chercher du travail.

Elle a écrit un courriel à son médecin pour lui faire part, avec joie, de son expérience et lui dire avoir trouvé le « remède » de sa dépression.

Daniela Dascalu, souffrant autrefois de grave dépression, affirme que la pratique spirituelle du Falun Gong et ses cinq exercices méditatifs l’ont aidée à se rétablir et à retrouver la sérénité. (Minghui.org)

Donner au suivant

Après avoir retrouvé la sérénité et le calme, Mme Dascalu a réalisé qu’il y avait de nombreuses choses qu’elle voulait faire, mais qui avaient été enfouies sous des pensées dépressives étouffantes. Elle les avait tout simplement oubliées, a-t-elle raconté.

« Le livre a réveillé mon désir d’être une meilleure personne », a-t-elle déclaré, ajoutant qu’elle avait toujours voulu être une meilleure mère, épouse, voisine et collègue. Elle a « toujours voulu donner le bon exemple ».

Elle a finalement réalisé ce souhait, a-t-elle dit.

« Je suis devenue plus attentionnée envers les autres. Je suis gentille, compréhensive et calme », a-t-elle déclaré à Minghui.org. « Je change, directement et indirectement, [de façon positive] les gens qui m’entourent. »

Daniela a déclaré que même ses enfants ont adopté les principes d’authenticité, de bienveillance et de tolérance du Falun Dafa. « Il est très important que nous agissions comme des modèles pour nos enfants, car ils sont l’avenir », a-t-elle déclaré à Minghui.org.

Grâce à l’assurance qu’elle a acquise et son optimisme, Daniela a trouvé un emploi.

À sa manière, pour exprimer sa gratitude envers la pratique, ce qu’elle lui a apporté et pour en faire bénéficier sa communauté, Daniela a déclaré être maintenant bénévole pour organiser des activités de sensibilisation à la persécution du Falun Gong et aux violations des droits de l’homme en Chine.

Photo d’un événement organisé par Daniela Dascula devant le consulat de Chine à Munich en avril 2019 visant à sensibiliser le public à la persécution  du Falun Gong. (Minghui.org)

« J’ai tellement appris du Falun Gong et tant reçu, ce à quoi je ne m’attendais pas », a-t-elle déclaré à l’édition chinoise d’Epoch Times. « Je souhaite faire ce que je peux pour sensibiliser les gens. »

« C’est pour soutenir la beauté d’ ‘Authenticité, Bienveillance et Tolérance’ et pour soutenir les valeurs de liberté. »

Daniela espère que davantage de personnes seront sensibilisées à la persécution du Falun Gong et à la nature maléfique du Parti communiste chinois.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé