Une femme déconcerte les médecins en se réveillant après avoir été « enfermée » dans son corps suite à une hémorragie cérébrale

Par SWNS
14 avril 2022 Mis à jour: 14 avril 2022
FONT BFONT SText size

Le mari d’une fondatrice de parkrun en pleine forme décrit le moment terrifiant où sa femme s’est retrouvée « enfermée » dans son corps après une grosse hémorragie cérébrale.

Adam Green, 44 ans, raconte comment sa femme, Kate, s’est retrouvée bloquée en ne pouvant communiquer qu’en clignant des yeux du fait d’une hémorragie cérébrale qui l’a laissée complètement paralysée.

L’épreuve de cette mère de 42 ans a commencé au moment où elle rentrait de la piscine avec Stanley, son fils de 7 ans.

Kate Green à l’hôpital (SWNS)

Adam se souvient que Kate, spécialiste de la santé publique au Conseil de Rotherham, s’est plainte pour la première fois d’un mal de tête un peu avant 18 heures le 2 décembre.

« C’était juste un jeudi soir normal, en revenant de la piscine à côté pour la leçon de natation de Stanley », explique-t-il. « Je l’ai salué à la porte, mais elle m’a répondu : ‘Adam, je me sens vraiment tout drôle.’ »

Adam a emmené Kate à l’étage et l’a mise sur le lit où elle s’est allongée en position fœtale.

« Mais à 18 h 07, 10 minutes après son retour à la maison, elle ne pouvait plus bouger, elle avait perdu la capacité de parler et elle avait la bouche pleine d’écume », raconte Adam.

Adam a appelé les urgences pour les informer de l’état de Kate, et il n’a pas fallu longtemps pour que les ambulanciers l’emmènent à l’hôpital pour essayer de lui sauver la vie.

Voyant sa mère dans cet état, son fils, désemparé, a sauté sur Kate et a crié : « Je t’aime, maman ».

Kate Green avec son fils de 7 ans, Stanley (SWNS)

Lorsque Kate a été admise dans un hôpital voisin, les médecins ont annoncé au mari dévasté que Kate avait fait une hémorragie cérébrale pontique et qu’ils ne pouvaient pas l’opérer car les risques étaient trop grands.

Cette nuit-là, ils ont demandé à Adam d’appeler sa famille, lui disant de s’attendre au pire lorsqu’ils arrêteraient son respirateur le lendemain.

« Ils ne s’attendaient pas à ce que les perspectives soient bonnes, étant donné l’hémorragie importante qu’elle a subie, et il est assez rare que des personnes survivent à ce genre de chose », a déclaré Adam.

Kate et Adam Green (SWNS)

Cependant, de façon incroyable, lorsque les médecins ont finalement coupé son système de survie, Kate a ouvert les yeux et a repris conscience.

Au cours des semaines suivantes, les orthophonistes ont tenté de déterminer l’étendue des fonctions cérébrales de Kate, en lui demandant de bouger les yeux si elle les comprenaient.

« Elle répondait oui ou non en regardant en haut ou en bas. Elle ne pouvait pas regarder à gauche ou à droite. C’est la seule fonction que son corps entier avait », détaille Adam. « J’ai eu l’impression que son esprit était là, mais qu’elle était comme enfermée. »

Cependant, le mari aimant a pu regarder avec étonnement sa femme (autrefois aux portes de la mort) réussir à bouger ses membres après deux semaines, et même à parler.

« Quand elle a commencé à faire bouger ses doigts, c’était comme un miracle. »

« Si cela avait été la seule chose qui était revenue, ça aurait déjà été bien. Mais ensuite, ses orteils ont commencé à bouger un peu. »

« Son côté gauche est revenu assez rapidement une fois qu’elle a eu ce mouvement initial, et sa jambe gauche est vraiment forte maintenant. »

Au mois de mars, Kate a réappris à lever son bras au-dessus de sa tête et à parler.

« Je suis avec elle tous les jours pendant environ 10 heures par jour, et je remarque une différence tous les matins quand j’arrive auprès d’elle. »

Adam a mis en place une page GoFundMe afin de collecter des fonds pour envoyer Kate – qui a fondé le Rotherham Parkrun en 2013 – dans une clinique spécialisée où elle pourra poursuivre sa rééducation.

Kate Green avant qu’elle ne tombe malade (SWNS)

Le 3 mars, Adam a mis à jour la page, déclarant qu’ils avaient dépassé leur objectif initial de 36 000 €. Grâce à cet argent, ils pourront envoyer Kate dans un centre de rééducation neurologique spécialisé où elle aura des journées très structurées.

« En tant que spécialiste de la santé publique au conseil municipal de Rotherham, elle se passionne pour les activités de plein air pour les adultes et les enfants », explique Adam. « Elle n’a jamais aimé être assise. Donc, cela la tue en ce moment. Elle a juste hâte de se rétablir. »

Kate Green avant qu’elle ne tombe malade (SWNS)

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé