Une femme de 23 ans, née prématurément et handicapée, tricote des bonnets pour aider ceux qui lui ressemblent

15 mai 2021 Mis à jour: 15 mai 2021
FONT BFONT SText size

Une jeune femme de 23 ans originaire d’Arizona a tricoté plus de 100 bonnets pour des enfants prématurés, leur offrant chaleur et confort. Cette initiative lui tient à cœur, car elle est née prématurément.

« Nous devons les aider », a déclaré Ashley McKendrick, une habitante de Gilbert, à l’Arizona Republic au sujet de son projet, car elle sait pertinemment que ces enfants ont besoin de soins particuliers.

(Avec l’aimable autorisation de la Division des troubles du développement du Département de la sécurité économique de l’Arizona)

Ashley, qui souffre du syndrome de Goldenhar, une maladie congénitale rare qui entraîne un développement anormal des yeux, des oreilles et de la colonne vertébrale, a été adoptée à Taïwan à l’âge de 3 ans par Chris et Kelly McKendrick.

Au cours de son enfance, Ashley a souffert de nombreux problèmes de santé et a dû subir plusieurs interventions chirurgicales, mais malgré cela, elle a toujours été une travailleuse acharnée et a prêté main-forte pour les tâches ménagères et pour s’occuper de son jeune frère, Ian.

Ashley est l’un des 24 enfants (dont 17 adoptés) de ses parents. Enfant, elle suivait ses frères et sœurs, faisant tout ce qu’ils faisaient sans se plaindre.

Ashley est aujourd’hui missionnaire et membre de la Division des handicaps de développement (DDD) du Département des valeurs économiques (DES). Cette jeune femme travailleuse et talentueuse passe la plupart de son temps à aider les autres. En 2020, elle s’était portée volontaire dans trois banques alimentaires différentes, six jours par semaine, rapporte le DES de l’Arizona.

Cependant, lorsqu’un collègue de l’une des banques alimentaires a été testé positif au Covid-19 en juin, Ashley a été mise au chômage pendant 14 jours. En raison des restrictions mises en place pour éviter la propagation du virus, les autres banques alimentaires ne lui ont pas non plus permis de continuer à travailler.

Avec tout ce temps à disposition, Ashley a choisi de ne pas rester oisive, mais d’être productive et de continuer à aider les autres.

Elle a sorti un métier à tisser et a commencé à tricoter de petits bonnets, pensant qu’elle aimerait aider d’autres bébés nés prématurément, comme elle.

(Avec l’aimable autorisation de la Division des troubles du développement du Département de la sécurité économique de l’Arizona)

En peu de temps, elle a tricoté plus de 100 bonnets et en a fait don au Banner Children’s at Desert Medical Center de Mesa.

Chris, la mère d’Ashley, a déclaré que même si les bonnets peuvent sembler être un petit geste, ils sont importants pour les enfants prématurés : « Les bébés prématurés perdent leur chaleur [corporelle] d’abord par la tête », a déclaré Chris. »Les bonnets aident à garder les nouveau-nés au chaud. »

En voyant Ashley fabriquer ces magnifiques chapeaux à la main, la sœur d’Ashley, Becca, a conçu une carte de vœux à joindre à chaque petit chapeau. L’hôpital a non seulement gracieusement accepté d’inclure les cartes avec chaque chapeau, mais a également payé pour l’impression des cartes.

(Avec l’aimable autorisation de la Division des troubles du développement du Département de la sécurité économique de l’Arizona)
(Avec l’aimable autorisation de la Division des troubles du développement du Département de la sécurité économique de l’Arizona)

La carte, magnifiquement conçue, se lit comme ceci : « Je suis spéciale parce que je suis atteint du syndrome de Goldenhar, que j’ai une grande famille, deux chats idiots et que j’ai été adoptée à Taïwan. Je suis ravie d’être une missionnaire de service pour l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. J’espère que ce bonnet tiendra votre bébé bien au chaud. »

La motivation d’Ashley pour ce projet est assez simple : « Parce que les gens ont besoin d’aide ! »

Bien que le projet spécial d’Ashley se termine au mois de mars, elle prévoit de continuer à fabriquer des bonnets, selon The Arizona Republic.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé