Une femme anorexique et suicidaire souffrant de dépression se rétablit grâce à des exercices simples

28 septembre 2020 Mis à jour: 28 septembre 2020
FONT BFONT SText size

La dépression, comme un tueur silencieux, touche plus de 265 millions de personnes dans le monde, tandis que son sous-type appelé dépression majeure, a augmenté en France depuis l’an 2000. Dans les cas graves, elle peut entraîner des tendances suicidaires si l’on est incapable de se sortir du piège fatal d’une mentalité autodestructrice.

Pour une femme d’Orlando, en Floride, qui souffrait de dépression, d’anorexie et de troubles du sommeil, l’espoir d’une vie saine est passé par l’adoption d’une ancienne discipline d’amélioration de soi, pratiquée par plus de 100 millions de personnes dans le monde entier.

La dépression frappe

La vie d’Annie Cao s’était jusque-là déroulée tranquillement autour d’une famille aimante et une carrière assurée. Mais tout s’est effondré lorsque sa santé a soudainement commencé à se détériorer. Tout a commencé après qu’elle a vécu une série d’événements malheureux en 1999 ; elle est finalement devenue suicidaire.

(Illustration – Wheatfieldstock / Shutterstock)

« J’ai été malheureuse pendant sept ans. En 2007, je prenais toujours différents médicaments malgré l’absence d’amélioration de ma dépression », a déclaré Cao, Vietnamienne d’origine, à Minghui.org. « Je voulais mourir. J’étais tout le temps de mauvaise humeur. »

« Je vivais dans la peur et la suspicion tous les jours, sans le moindre espoir », a-t-elle déclaré.

La grave dépression de Cao a inquiété son mari et ses enfants, qui l’ont emmenée voir des médecins et des psychiatres célèbres. Elle a également essayé différents médicaments, tant occidentaux qu’orientaux, mais n’a constaté aucune amélioration.

« J’ai senti ma situation se détériorer et devenir incontrôlable », a déclaré Cao. « Je suis devenue anorexique et j’ai perdu beaucoup de poids. Je n’étais plus qu’un tas d’os. »

Une photo d’Annie Cao prise en 2007, alors qu’elle souffrait de dépression. ( Minghui )

Avec sa dépression persistante, Cao a également développé une insomnie sévère et a dû prendre des somnifères. Cependant, elle avait du mal à s’endormir et se réveillait finalement quelques heures plus tard par des cauchemars.

« Je craignais la lumière et le bruit. Je craignais toujours que des êtres maléfiques invisibles ne veuillent me faire du mal. Je m’isolais de mes amis et de mes connaissances, même de ma propre famille », dit-elle.

L’état de Cao s’est aggravé ; elle avait souvent peur d’entendre les sirènes des ambulances ou des véhicules de police. Elle se rasait la tête et s’enfermait dans une pièce sombre. La famille de Cao, la voyant incapable de sortir de l’épreuve mentale, la surveillait jour et nuit à tour de rôle.

Trouver l’espoir

Après sept années éprouvantes, en 2009, l’espoir a finalement éclairé la vie lugubre de Cao. Elle a découvert un ancien système de cultivation du corps et de l’esprit, le Falun Gong, ou Falun Dafa, qui consiste en cinq exercices doux, dont une méditation. Le système d’exercices est ancré dans les enseignements moraux d’Authenticité, Bienveillance et Tolérance pour que le pratiquant guide sa vie dans une direction positive.

Le Falun Gong a été présenté pour la première fois au public en Chine en 1992 ; la pratique a gagné une énorme popularité à la fin des années 1990 et a été reconnue pour son pouvoir de guérison, tant spirituel que physique.

Des pratiquants de Falun Gong pratiquant le deuxième exercice à Las Olas Beach, Floride, en juillet 2020 (Minghui)

Cao a découvert le Falun Gong grâce à une amie de sa mère qui lui a raconté sa propre expérience de la pratique de ce système de méditation.

« J’ai parlé avec elle pendant plusieurs heures », raconte Cao. « Ce qu’elle a dit était si encourageant et excitant. À partir de ce moment, j’ai voulu devenir moi-même une pratiquante de Falun Gong. »

Avec l’aide d’autres pratiquants de Falun Gong en Floride, Cao a commencé son parcours vers la santé et le bien-être. Elle a commencé à apprendre les exercices et à étudier le texte principal du Falun Gong, Zhuan Falun, qui a été traduit dans plus de 40 langues et qui explique les principes de la vie morale et d’une conduite droite.

Cao a dit qu’au début, elle avait des difficultés à comprendre certaines des choses mentionnées dans le livre et qu’elle comptait sur son mari, qui lui lisait le livre et lui expliquait le sens des mots qu’elle ne comprenait pas. Le mari de Cao l’a également aidée à apprendre les cinq séries d’exercices, et en la soutenant. Il a lui aussi commencé à pratiquer ces exercices de méditation.

« Ma vie a subi des changements radicaux après cela », a-t-elle déclaré. « Quand j’ai commencé à lire le livre, j’ai su que c’était ce que je cherchais, un chemin de cultivation. »

Cao a dit que c’est la « nature miraculeuse » du Falun Gong qui l’a aidée à se remettre de ses maladies, et son tempérament colérique a été remplacé par la tolérance et la gentillesse.

Annie Cao, après avoir guéri de la dépression. (Minghui)

« Ma santé s’est beaucoup améliorée […] Et je me suis sentie beaucoup mieux qu’avant. Ma vue est redevenue normale et mes rhumatismes ont disparu. Mon appétit est également revenu », a déclaré Cao.

« Je profite maintenant d’un sommeil sain, et aucun cauchemar ne me dérange. »

Ayant retrouvé la santé, Cao pouvait enfin profiter d’une vie sans dépression et sans anxiété. Elle a déclaré qu’elle ne manquait jamais une occasion de partager avec qui que ce soit les bienfaits de la pratique.

« Le Falun Gong m’a sauvé du désespoir et m’a donné une toute nouvelle vie », a-t-elle déclaré.

« Mon expérience personnelle est un témoignage de la nature miraculeuse du Falun Dafa », a-t-elle déclaré. « Falun Dafa est si vaste et sans limites, comme l’océan, et je suis maintenant un petit poisson chanceux qui nage dans une eau fraîche et étincelante. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé