Une femme adopte un bébé ayant 30% de probabilité de dépendance à l’héroïne avant sa naissance: «Je savais qu’il était mon fils»

Son emploi d’infirmière à la fondation « Make a Wish » (Fais un voeu) s’est transformé en un processus d’adoption éclair pour Kelly Lively de Kokomo, dans l’Indiana. Il faut être courageux et désintéressé pour devenir un parent consciencieux, il faut aussi un potentiel immensément grand de don d’amour pour adopter un enfant souffrant de graves problèmes de santé. Cependant pour Kelly, le défi est arrivé au bon moment.

Kelly est une infirmière diplômée qui, en 2014, a perdu sa mère atteinte d’un cancer ainsi que son père huit ans auparavant. Kelly a confié au « Kokomo Tribune » que la perte de ses parents lui donnait une sensation de « vide ». Elle avait sérieusement envisagé de fonder une famille, cependant sa stérilité l’en avait empêchée.

(Photo courtoisie de Kelly Lively)

« J’ai commencé à prier Dieu de retrouver ma joie », a exprimé Kelly. Elle a décidé de bâtir son propre bonheur en participant à celui des autres. Elle a donc profité de ses compétences et de son expérience pour postuler auprès de la fondation « Make a Wish » en tant qu’infirmière bénévole afin de travailler avec de nombreux enfants nécessitant des soins intensifs. Kelly était informée sur l’état de santé des enfants se trouvant à divers stades, cependant une histoire particulière a attiré son attention.

Marcus avait 13 mois et était né prématurément d’une femme souffrant de toxicomanie. Il a été abandonné peu de temps après. À sa naissance, Marcus ne pesait que 454 grammes environ et avait 30% de chances de survivre jusqu’à l’âge de 2 ans. Kelly a voulu voir une photo du bébé ; lorsqu’on lui a montré, elle a immédiatement fondu en larmes. « Il n’y avait pas de vie dans ses yeux », se souvient- elle. « Il était tellement malade. »

(Photo courtoisie de Kelly Lively)

En raison de la liste interminable de graves problèmes de santé et du pronostic peu prometteur de ses médecins, personne ne souhaitait adopter ce bébé. Mais le cœur de Kelly avait été touché. « Ces enfants méritent un foyer chaleureux tout autant que les autres. Je ne pouvais pas laisser Marcus dans une institution », a-t-elle affirmé, se souvenant de sa ferme conviction.

Kelly a organisé une rencontre avec Marcus au début de l’année 2017. « C’était le jour où Kelly a rencontré Marcus », a posté en ligne Tammy, la soeur de Kelly. Elle a pris des photos pour éterniser ce moment. « Il est un grand prématuré », a-t-elle ajouté, « accro à tous les types de drogue que vous pouvez imaginer et maintenu en vie avec un ventilateur artificiel. C’est un petit combattant. »

(Photo courtoisie de Kelly Lively)

Kelly savait déjà ce qu’elle ressentait et ce qu’elle voulait. Il ne restait plus qu’à poser une question à l’enfant abandonné : « Je m’appelle Kelly. Je souhaite t’adopter. Veux-tu venir à la maison avec moi ? » Demanda- t-elle doucement. Marcus ne pouvait pas parler, mais il a répondu à l’étreinte amoureuse de Kelly en affichant un grand sourire. « Je savais que j’allais faire de mon mieux pour donner une chance à ce bébé », a exprimé Kelly. « Je savais qu’il était mon fils. »

Après cette première rencontre, elle a discuté de la possibilité d’adopter le petit garçon avec des médecins et des assistants sociaux, qui étaient naturellement décontenancés par la demande de Kelly.

« J’étais sous le choc », a déclaré Megan Deweese, directrice des services sociaux chez « Spécialement Kidz ». « Il n’y a vraiment pas de gens qui adoptent des enfants avec des complications de santé, encore moins de gens pour les aimer et les traiter de cette façon. Elle m’a vraiment épatée. »

En décembre 2017, Kelly a adopté le petit Marcus.

Cet enfant est un témoin vivant des miracles que l’amour fait, il est en pleine santé aujourd’hui. Cependant, il reçoit plus qu’un peu d’amour de sa nouvelle mère : Kelly a été surnommée « un ange tombé du Ciel » par les médecins, qui lui ont également conseillé de persévérer. Marcus n’a jamais été aussi heureux ni en meilleure santé.

Le tube de trachéotomie que Marcus porte depuis des mois devrait être retiré prochainement et Kelly espère que le petit garçon pourra commencer à parler. Il utilise actuellement la langue des signes pour communiquer. « Il est la plus grande joie de ma vie », a partagé Kelly. « C’est beaucoup de larmes et de nuits blanches ainsi que des émotions mitigées, mais ça en vaut vraiment la peine. »

(Photo courtoisie de Kelly Lively)

Ce petit garçon est intelligent, alerte et timide.

« Il a franchi tous les obstacles », a affirmé Kelly. « Il a tellement réussi. Marcus est vraiment un miracle. Les médecins ont pensé la même chose. Ils ont dit : ‘Quoi que tu fasses pour cet enfant, continue de le faire.’ Ils n’arrivent pas le croire. »

« Je sais que Dieu nous a réunis. »

Êtes-vous touché par l’histoire de Kelly? Partagez avec votre famille, vos amis et vos proches ce récit émouvant sur l’adoption de ce petit garçon.

Version originale

 
 
 
 

Actes antichrétiens : une église emblématique de Toulouse cible d’un acte de vandalisme

Actes antichrétiens : une église emblématique de Toulouse cible d’un acte de vandalisme
Située dans le quartier des Carmes, dans le centre historique de Toulouse, l’église Notre-Dame de la Dalbade a ...
LIRE LA SUITE
 

Gilets jaunes : le patrimoine (175 000 euros) d’un manifestant saisi pour payer les dégradations dont il est soupçonné

Gilets jaunes : le patrimoine (175 000 euros) d’un manifestant saisi pour payer les dégradations dont il est soupçonné
Mis en examen pour la destruction d’une station-service et de radars automatiques, un homme propriétaire de trois appartements ...
LIRE LA SUITE
 

Du « chien grillé vivant » : la maltraitance animale en Chine atteint de nouveaux sommets

Du « chien grillé vivant » : la maltraitance animale en Chine atteint de nouveaux sommets
Avertissement : Cet article contient des images pouvant heurter la sensibilité du lecteur. Un restaurant de la province ...
LIRE LA SUITE
 

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur

La liberté économique, une union indissoluble entre la vertu et le bonheur
Le rapport sur l'emploi pour le mois d'avril démontre que l'économie américaine se porte très bien - en ...
LIRE LA SUITE