Une femme, accusée d’avoir harcelé un homme avec 159 000 messages texte et de s’être introduite chez lui par effraction, prend la parole

Une femme accusée d’avoir harcelé un homme en lui envoyant plus de 159 000 SMS – y compris des menaces de mort – affirme vouloir être jugée, car le jury la jugerait innocente et ordonnerait leur mariage.

Jacqueline Claire Ades, 33 ans, a été accusée d’avoir bombardé un homme de l’Arizona avec des milliers de SMS pendant 10 mois et d’être entrée chez lui par effraction. Elle a commencé à le harceler à la suite d’un seul rendez-vous arrangé par le biais de l’application de rencontres pour millionnaires Luxy. Elle a plaidé non coupable à des accusations d’intrusion et de harcèlement criminels.

Lors d’une interview donnée dans la prison Estrella, du comté de Maricopa, où elle est détenue depuis mai 2018 sans caution, Jacqueline Ades a déclaré à The Arizona Republic qu’elle n’arrivait pas croire qu’elle puisse être en prison.

« Je trouve cela ridicule », a dit Jacqueline Ades sur le site d’infos. « Je n’arrive pas à croire qu’on en soit arrivé à ce point. Je n’arrive pas à croire que je suis en prison pour des SMS. »

Selon un rapport de police (pdf), la nature des SMS était menaçante et certains d’entre eux étaient des menaces de mort.

« Fais tout ce que tu dois faire pour venir ici, mais n’essaie jamais de me quitter… Je te tuerais… Je ne veux pas être une meurtrière !! », disait un message.

« Que ferais-je de notre sang ! … J’y prendrais un bain », affirmait un autre.

Jacqueline Ades a insisté sur le fait que ses menaces, qui n’étaient pas identifiées dans le rapport de police, ne devraient pas être prises au sérieux, car elle n’a jamais eu l’intention de les mettre en pratique. Elle a affirmé que, pendant trois mois, l’homme a continué à répondre à ses messages, mais qu’il a cessé la communication avec elle lorsqu’elle a commencé à le menacer.

Elle a dit qu’elle s’en est pris à l’homme à la suite d’une dispute avec sa mère.

« J’ai [écrit] : ‘Si j’avais une imagination perverse, à quoi penserais-je ?’ Puis j’ai écrit toutes sortes de choses bizarres. Je jouais littéralement avec mon imagination et il s’est avéré que ça lui a fait peur », a relaté la femme au site d’informations.

Son avocat, Matthew Leathers, a demandé [de repousser] l’audience en janvier pour [permettre] l’évaluation de la condition mentale de Jacqueline. Me Leathers a déclaré que deux des trois professionnels en santé mentale l’ont par la suite jugée mentalement incompétente, mais estiment que son état pouvait se rétablir.

Ce dernier a expliqué que le procès de Jacqueline avait été retardé d’au moins 60 jours, les psychologues ayant tenté de rétablir sa condition psychologique afin qu’elle puisse y assister en sa propre défense.

Me Leathers a ajouté que Jacqueline aurait pu être libérée il y a des mois si elle avait accepté une entente relative au plaidoyer, mais que sa cliente n’était pas disposée à accepter une probation de dix ans et une interdiction à communiquer avec l’homme dont elle était obsédée.

La femme a affirmé ne pas avoir accepté l’entente relative au plaidoyer parce qu’elle est certaine que les jurés la déclareront non coupable et leur ordonneront même de se marier.

« Ils vont dire : ‘Vous n’êtes pas coupable et en plus nous exigeons que vous vous mariiez’ », a dit Jacqueline à The Republic.

Elle a également ajouté que, si elle était condamnée, elle serait d’accord avec sa peine de prison, ajoutant qu’elle retournerait en Floride après sa libération et s’entraînerait pour devenir instructrice de Pilates. De plus, elle a affirmé qu’elle ne communiquerait plus avec l’homme, car elle croit qu’il lui tendrait la main de lui-même, selon le site web d’information.

Au cours de l’entrevue, Jacqueline a également affirmé avoir été enlevée par Walt Disney auparavant.

« Ça semble fou ? On dirait que je suis folle. Ma mère dit : ‘Ils vont s’en remettre à la Règle 11 de la cour si tu dis cela aux gens’. Mais c’est une histoire vraie, je ne mens pas », a dit la femme. (N.d.T : la Règle 11 autorise les sanctions pour certains types d’inconduite dans un litige civil)

Voiture de police (Nick Starichenko/Shutterstock)

Son arrestation

La police a déclaré que Jacqueline Ades a été arrêtée le 8 avril 2018 après être entrée chez l’homme en son absence. Après une fouille, la police a trouvé un gros couteau de boucher sur le siège passager de sa voiture. Elle a finalement été remise en liberté, mais n’a pas comparu devant le tribunal pour cette affaire.

Plus tard au cours du même mois, l’homme a contacté les autorités, car Jacqueline le harcelait constamment, envoyant 500 SMS par jour, y compris de multiples menaces de mort, à la suite d’un seul rendez-vous, selon un rapport de police.

Puis, en mai, la victime a de nouveau appelé les autorités après que Jacqueline s’est présentée à son lieu de travail pour le demander, disant qu’elle était son épouse. Elle a été escortée hors du bâtiment par la police.

Le 8 mai, Jacqueline a par la suite été arrêtée à sa résidence et conduite au poste de police de Paradise Valley pour y être interrogée.

Elle a avoué à la police qu’elle envoyait des SMS à la victime toute la journée, mais qu’il ne répondait jamais. Elle a également expliqué qu’elle avait menacé la victime parce qu’« elle avait peur qu’il appelle la police à son sujet », ajoutant qu’elle « ne voulait pas blesser la victime parce qu’elle l’aimait et qu’elle le menaçait parce qu’elle ne voulait pas qu’il parte ».

« L’accusée a déclaré qu’elle savait que ses déclarations étaient folles et qu’elle retournerait en Floride lorsqu’elle serait libérée », selon le motif raisonnable de la déclaration.

Selon le casier judiciaire, la prochaine évaluation psychologique de la femme est prévue le 21 mai.

Suivez Janita sur Twitter : @janitakan

Version originale

Cet article vous a intéressé ? Partagez-le avec vos amis et faites-nous part de vos commentaires.

 
 
 
 

Marine Le Pen appelle les « gilets jaunes » à voter RN et surnomme LFI, « la France islamiste »

Marine Le Pen appelle les « gilets jaunes » à voter RN et surnomme LFI, « la France islamiste »
Marine Le Pen a appelé mardi dans l'Yonne les "gilets jaunes" à voter pour la liste du Rassemblement ...
LIRE LA SUITE
 

Val-d’Oise : Ils hurlent « Allahou Akbar » dans un train et menacent d’actionner leurs ceintures d’explosifs

Val-d’Oise : Ils hurlent « Allahou Akbar » dans un train et menacent d’actionner leurs ceintures d’explosifs
Les voyageurs de la ligne H ont bel et bien cru qu’ils allaient être victimes d’un attentat. Samedi ...
LIRE LA SUITE
 

Marlène Schiappa a eu « honte » de se réveiller à 4h du matin pour regarder le dernier épisode de la série Game of Thrones

Marlène Schiappa a eu « honte » de se réveiller à 4h du matin pour regarder le dernier épisode de la série Game of Thrones
La secrétaire d’État a souligné quelle n’était « pas contente de la fin » de la série qui a tenu ...
LIRE LA SUITE
 

Loiret : un maire prend un arrêté pour inciter les habitants à faire des bébés

Loiret : un maire prend un arrêté pour inciter les habitants à faire des bébés
Une initiative insolite qui est en réalité destinée à alerter sur le risque de fermeture pesant sur une ...
LIRE LA SUITE