Facebook perd près de 200 milliards de dollars et enregistre la première baisse du nombre d’utilisateurs de son histoire

4 février 2022 Mis à jour: 4 février 2022
FONT BFONT SText size

Les actions de Meta ont perdu plus d’un cinquième de leur valeur alors que l’entreprise peine à garder ses utilisateurs.

Enregistrant la première perte durable d’utilisateurs en 18 ans d’existence, Meta Platforms, anciennement connue sous le nom de Facebook, est passée de 1,93 milliard d’utilisateurs quotidiens au cours du trimestre précédent à 1,929 milliard. La croissance du nombre d’utilisateurs de Whatsapp et d’Instagram a également été faible, ce qui a entraîné une chute de 20 % du cours de l’action et une perte de près de 200 milliards de dollars de valeur boursière pour l’entreprise, soit plus que la valeur boursière combinée des autres grandes plateformes telles que Twitter, Pinterest et Snapchat.

Le chiffre d’affaires du premier trimestre devrait se situer entre 27 et 29 milliards de dollars, selon un rapport publié le 2 février, alors que les analystes s’attendaient à ce qu’il dépasse 30,15 milliards de dollars. Bien qu’il s’agisse d’une croissance de 3 à 11 % sur un an, la société s’attend à ce que « la croissance du premier trimestre soit affectée par des vents contraires, à cause de ces résultats et de l’élévation des coûts. »

Les jeunes ont largement renoncé à fréquenter le réseau et se tournent vers des plateformes plus interactives. Facebook a également la réputation de censurer les points de vue de droite, qu’il s’agisse de grands médias ou d’influenceurs individuels.

Le fait de supprimer et de censurer certaines informations tout en promouvant des points de vue spécifiques n’a rien arrangé à la méfiance croissante que suscite la plateforme. Cette baisse de la fréquentation s’est accompagnée de la montée rapide de plusieurs plateformes alternatives, telles que Gab, Parler, MeWe, Telegram et Rumble, et bien d’autres.

Le changement de nom de Facebook en Meta n’a pas éliminé les principaux problèmes auxquels la société est confrontée. Le géant de la technologie s’attend à divers « défis macroéconomiques tels que l’inflation des coûts et les perturbations de la chaîne d’approvisionnement », qui ont « un impact sur les budgets des annonceurs », ainsi que les taux de change et les changements de réglementation de l’iOS d’Apple.

L’application d’Apple Tracking Transparency réduit le fait de pouvoir suivre individuellement les utilisateurs d’Apple en désactivant le suivi des confirmations de ventes ou des téléchargements ainsi que d’autres données permettant d’être identifié.

« Nous pensons que l’impact d’iOS dans son ensemble est contraire à notre activité pour l’année 2022 », a déclaré Dave Wehner, directeur financier de Meta, lors d’un entretien téléphonique avec des analystes après la publication des résultats du quatrième trimestre de l’entreprise. « C’est de l’ordre de 10 milliards de dollars, donc c’est un obstacle assez important pour notre activité. »

Cette performance décevante s’explique aussi, selon l’entreprise, par la difficulté à monétiser les reels d’Instagram, vers lesquels davantage d’utilisateurs reportent leur attention. Selon l’entreprise, les reels « se monétisent à des taux plus faibles que les feeds et les stories ».

Les actions de Twitter ont également chuté de plus de 7 %, tandis que Snapchat a chuté de près de 20 %. Pinterest a perdu plus de 10 %, mais a réussi à reprendre une partie de sa valeur au cours des transactions du 3 février au matin.

Meta a investi plus de 10 milliards de dollars dans le développement de sa plateforme 3D, dans des infrastructures annexes et dans le recrutement de nouveaux talents. Tout ceci a également contribué à la hausse des coûts de l’entreprise. Les effectifs de Meta ont bondi de 23 % en 2020, pour finir l’année 2021 avec 71 970 employés.

« Je suis encouragé par les progrès que nous avons réalisés l’année dernière dans un certain nombre de domaines de croissance importants, comme les reels, la vente en ligne et la réalité virtuelle, et nous continuerons à investir dans ces domaines et d’autres priorités importantes en 2022, alors que nous travaillons à la construction du métavers », a déclaré Mark Zuckerberg dans le rapport.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé