Opération Barkhane : la France envoie 600 soldats supplémentaires au Sahel

2 février 2020 Mis à jour: 3 février 2020
FONT BFONT SText size

La France va renforcer sa présence militaire dans la bande sahélo-saharienne avec 600 soldats supplémentaires, portant ainsi les effectifs de l’opération Barkhane à 5 100 hommes.

La force française Barkhane, engagée au Sahel contre les actions de plus en plus meurtrières des groupes jihadistes, va passer de 4 500 à 5 100 hommes d’ici fin février, a annoncé dimanche le ministère des Armées dans un communiqué.

« L’essentiel des renforts sera déployé dans la zone dite des trois frontières entre le Mali, Burkina Faso, Niger, épicentre de la lutte contre les groupes jihadistes », a souligné la ministre des Armées Florence Parly. « Une autre partie de ces renforts sera engagée directement au sein des forces du G5 Sahel pour les accompagner au combat », peut-on lire dans le communiqué.

« Le renfort annoncé par le président Emmanuel Macron doit nous permettre d’accentuer la pression contre l’État islamique dans le Grand Sahara (EIGS), organisation terroriste, ndlr. (…) Nous ne laisserons aucun espace à ceux qui veulent déstabiliser le Sahel », a précisé Mme Parly.

Nouveau cadre opérationnel

Face à la persistance de la menace jihadiste dans la bande sahélo-saharienne, Emmanuel Macron et les dirigeants du G5 (Niger, Mali, Burkina Faso, Tchad, Mauritanie) ont annoncé le 13 janvier un nouveau cadre opérationnel pour la lutte anti-jihadiste à l’issue du sommet de Pau.

Logo de l’opération Barkhane. (Photo : DOMINIQUE FAGET/AFP via Getty Images)

Le président Macron avait alors annoncé l’envoi de 220 militaires en renfort après avoir laissé planer la menace d’un retrait face au « sentiment français » qui s’étend selon lui dans la région.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé