Eure : un homme âgé de 79 ans asperge un policier avec un produit corrosif au commissariat

7 avril 2022 Mis à jour: 7 avril 2022
FONT BFONT SText size

Un homme âgé de 79 ans a été placé en garde à vue mardi à Vernon dans l’Eure, pour avoir aspergé avec un produit corrosif un policier réserviste à l’issue d’une réunion de médiation.

Les faits se sont produits dans la matinée du 5 avril dans les locaux du commissariat de Vernon. À l’issue d’une réunion de médiation à laquelle le mis en cause devait participer avec l’un de ses voisins, ce septuagénaire a « aspergé un policier réserviste avec un produit corrosif au niveau du visage », a indiqué une source policière.

L’un des voisins présents a également reçu du produit sur ses vêtements, a précisé cette source. « Fort heureusement, (le policier) portait des lunettes. Le collègue est parvenu à interpeller l’individu avec l’aide d’un autre collègue policier. Il a été placé en garde à vue », a ajouté cette source.

Garde à vue

L’homme a été placé en garde à vue pour « violences volontaires avec arme contre personne dépositaire de l’autorité publique », selon Dominique Puechmaille, procureure de la République d’Évreux. Il se trouvait toujours en garde à vue mercredi.

Concernant le produit, la magistrate a écarté qu’il puisse s’agir d’acide. « Ce n’est pas de l’acide chlorhydrique finalement, c’est un genre de dissolvant, apparemment un produit pour décaper de la peinture » que le septuagénaire avait mis « dans une sorte de collutoire ».

Selon la procureure d’Évreux, les deux victimes se sont vu prescrire un et deux jours d’incapacité temporaire de travail (ITT).

L’homme est « connu pour des problèmes de voisinage », a ajouté la source policière.

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé