États-Unis : l’Oklahoma adopte une loi interdisant l’avortement dès la fécondation

20 mai 2022 Mis à jour: 21 mai 2022
FONT BFONT SText size

Jeudi 19 mai, le parlement de l’Oklahoma a adopté une loi interdisant tout avortement dès la fécondation, faisant de ce bastion conservateur du sud des États-Unis l’État possédant la réglementation la plus restrictive en matière d’interruption volontaire de grossesse (IVG).

Pour entrer en vigueur, le texte doit désormais être signé par le gouverneur Kevin Stitt. L’élu républicain avait déjà indiqué qu’il apposerait sa signature sur toute loi imposant davantage de restrictions sur l’avortement.

Inspiré d’une loi adoptée par le Texas en septembre, ce texte de loi de l’Oklahoma ouvre la porte, avec ce texte, à des poursuites lancées par de simples citoyens à l’encontre de personnes soupçonnées d’avoir avorté.

En cas de décision de la Cour suprême revenant sur ce droit, 26 États conservateurs, pour la plupart dans le centre et le sud du pays comme le Wyoming, le Tennessee ou la Caroline du Sud, sont prêts à interdire l’avortement purement et simplement.

 

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé