Les États-Unis désignent six autres médias chinois comme des missions étrangères

23 octobre 2020 Mis à jour: 23 octobre 2020
FONT BFONT SText size

Le département d’État américain a désigné les opérations américaines de 6 sociétés de médias basées en Chine comme missions à l’étranger, a annoncé le secrétaire d’État Mike Pompeo le 21 octobre.

Les désignations ont été appliquées à Yicai Global, Jiefang Daily, Xinmin Evening News, Social Sciences in China Press, Beijing Review, et Economic Daily, a déclaré le département dans un communiqué.

Le département d’État a précisé que ces médias sont « en grande partie détenus ou effectivement contrôlés » par le régime chinois.

Ces désignations, qui limitent les opérations des médias aux États-Unis mais n’affectent pas ce qu’ils peuvent publier, s’ajoutent aux 9 médias d’État chinois qui ont été désignés comme missions étrangères plus tôt cette année, en reconnaissance de leur rôle d’organes de propagande du Parti communiste chinois (PCC).

Cette désignation signifie qu’ils seront traités comme des ambassades ou autres missions diplomatiques étrangères, et donc tenus d’enregistrer leurs employés et leurs propriétés américaines auprès du département d’État.

« Nous voulons simplement faire en sorte que le peuple américain, consommateur d’informations, puisse faire la différence entre les nouvelles écrites par une presse libre et la propagande distribuée par le Parti communiste chinois lui-même. Ce n’est pas la même chose », a souligné M. Pompeo lors d’une conférence de presse le 21 octobre.

Yicai Global est une importante publication financière appartenant au Shanghai Media Group, l’un des plus grands conglomérats médiatiques publics de Chine. Le Jiefang Daily est le quotidien officiel du comité du PCC de Shanghai. Xinmin Evening News est la propriété du Shanghai United Media Group, un conglomérat médiatique contrôlé par les autorités de Shanghai.

The China Social Sciences Press est une maison d’édition gérée par le groupe de réflexion de l’Académie chinoise des sciences sociales. The Beijing Review est un magazine de langue anglaise publié par le Chinese International Publishing Group, qui appartient au PCC. The Economic Daily est une publication gérée par le Comité central du PCC.

Le département d’État a déclaré : « Au cours des dix dernières années, et en particulier sous le mandat du secrétaire général Xi Jinping, le Parti communiste chinois a affirmé un contrôle accru sur les organes de propagande soutenus par l’État chinois tout en essayant de les déguiser en agences de presse indépendantes. »

Cette mesure fait partie d’une série d’actions de l’administration Trump visant à combattre l’influence chinoise aux États-Unis. En août, le département d’État a désigné comme mission étrangère un centre basé à Washington qui soutient les Instituts Confucius soutenus par Pékin.

Les Instituts Confucius, qui se présentent comme des programmes linguistiques et culturels, ont fait l’objet d’une surveillance accrue au cours des derniers mois en raison de leur rôle dans la diffusion de la propagande et dans la répression de la liberté d’expression au sein des établissements d’enseignement américains. M. Pompeo a également exprimé l’espoir que tous les Instituts Confucius aux États-Unis puissent être fermés d’ici la fin de l’année. Il y a actuellement environ 67 Instituts Confucius sur les campus universitaires américains, selon l’Association nationale des universitaires.

Le mois dernier, le département d’État a annoncé qu’il exigerait des diplomates chinois de haut rang qu’ils demandent l’autorisation pour visiter les campus universitaires américains ou organiser des événements culturels avec plus de 50 personnes en dehors de l’enceinte de leur affectation. M. Pompeo a fait remarquer à l’époque que la règle était faite pour rendre la pareille aux « restrictions excessives » imposées par Pékin aux diplomates américains, comme l’obligation de demander l’autorisation d’accueillir des événements culturels, de visiter des campus universitaires et de mener des réunions officielles.

FOCUS SUR LA CHINE – Un militant chinois demande publiquement la démocratie et le retrait du Parti communiste chinois

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé