Essonne : un quadragénaire algérien sauve la vie de sa voisine de palier et obtient un titre de séjour

17 février 2020 Mis à jour: 17 février 2020
FONT BFONT SText size

Cet ancien avocat s’était illustré l’an dernier en recueillant sa voisine, poursuivie par son mari violent qui était armé d’un couteau de cuisine.

Le 3 février dernier, Arzki Benazouaou – un ancien avocat algérien de 40 ans – a obtenu un titre de séjour valable un an. Une « admission exceptionnelle au séjour » octroyée par la préfecture de l’Essonne.

Cet habitant de Sainte-Geneviève-des-Bois s’était illustré il y a environ un an, lorsqu’il avait recueilli chez lui sa voisine de palier, poursuivie par son mari violent au beau milieu de la nuit.

Muni d’un couteau de cuisine, ce dernier avait asséné plusieurs coups à son épouse qui tenait dans ses bras leur bébé de dix mois. Arzki Benazouaou et sa femme avaient prévenu les secours, tandis que le mari violent tailladait la porte de leur logement en vociférant.

Soutenu par Frédéric Petitta, le maire (DVG) de Sainte-Geneviève-des-Bois, ainsi que par Pierre-Alain Raphan, député (LREM) de l’Essonne, et Olivier Léonhardt, sénateur du département, le quadragénaire a également pu compter sur les efforts de son avocat, Maître Salim Ben Hamidane, pour obtenir un titre de séjour.

Des démarches entamées pour être naturalisé

« Je tiens à les remercier du fond du cœur. Désormais, je vais pouvoir suivre des cours de gestion du bien immobilier à l’université d’Evry, et m’intégrer plus facilement comme citoyen français », a expliqué M. Benazouaou dans les colonnes du Parisien.

L’ancien avocat espère maintenant obtenir la nationalité française et a entamé des démarches en ce sens auprès de la préfecture. « Le chemin est encore long », conclut Arzki Benazouaou.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé