Espagne: saisie record de 5,6 tonnes de cocaïne

30 novembre 2022 Mis à jour: 30 novembre 2022
FONT BFONT SText size

La police espagnole a annoncé mercredi 30 novembre la saisie de 5,6 tonnes de cocaïne d’une valeur de plus de 340 millions d’euros dans le port de Valence (est), ce qui constitue un record depuis quatre ans.

La police a découvert la cocaïne dans un conteneur en provenance d’Amérique du sud et arrivé dans le port méditerranéen, l’un des plus importants d’Europe, a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

L’enquête avait débuté en 2021 après des soupçons autour d’une organisation criminelle « profitant » de l’importation de fruits et légumes pour faire entrer de la drogue en Espagne.

Un porte-parole de la police a indiqué qu’aucune arrestation n’avait été réalisée à ce jour et que l’enquête était toujours en cours.

Les autorités n’ont pas précisé quand l’opération avait eu lieu, ni de quel pays provenait le conteneur.

Une saisie deux jours après le démantèlement d’un « super cartel »

L’annonce de cette saisie intervient deux jours après celle par Europol du démantèlement d’un « super cartel » contrôlant environ un tiers du commerce de la cocaïne en Europe, par les autorités de six pays, dont l’Espagne.

La Garde civile espagnole a indiqué que 13 personnes avaient été arrêtées en Espagne dans le cadre de cette opération commune.

Le cartel acheminait la cocaïne du Panama vers l’Espagne via les ports méditerranéens d’Algésiras, de Barcelone et de Valence.

La proximité de l’Espagne avec le Maroc, un important producteur de haschich, et ses liens étroits avec l’Amérique du sud, d’où provient la cocaïne, en font l’une des principales portes d’entrée de la drogue en Europe.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé