Escroquerie : un couple détourne 88.000€ de carburants grâce à un « dispositif technique »

12 janvier 2022 Mis à jour: 12 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Vendredi 7 janvier, dans le Calvados, un couple ayant « mis au point un système permettant de se servir de gasoil ou d’essence en très grande quantité en ne payant qu’une petite quantité », a été interpellé en flagrant délit par la police.

Ces derniers mois, plusieurs cas de vol de carburant ont été notifiés aux polices de l’Eure, de Seine-Maritime et des Yvelines. En décembre, ce fut au tour de la société Carrefour du Calvados d’alerter la police, après avoir constaté que 8000 litres de carburant avaient été détournés entre le 8 novembre et le 17 décembre 2021, pour un préjudice d’environ 11.830 euros, a rapporté France 3 Régions.

Immédiatement, les enquêteurs ont fait le rapprochement avec les autres affaires. Une opération de surveillance a alors été mise en place par la police, qui a permis l’interpellation d’un homme de 33 ans et de sa compagne de 28 ans. Selon le parquet de Caen, la perquisition menée à leur domicile des Yvelines a permis « la découverte de 9600 euros en numéraire, de jeux de plaques d’immatriculation, de pompes et de bidons pour le gasoil. Les véhicules mis en cause dans la procédure et découverts lors de la perquisition ont également été saisis ».

Visiblement responsable de tous les vols enregistrés, le couple aurait ainsi dérobé « 64.370 litres de carburants, soit un préjudice de plus de 88.000 euros », a indiqué le parquet de Caen, qui n’a pas voulu donner plus de détails sur la méthode employée par le couple, à part qu’un « dispositif technique » leur permettait de ne payer qu’une infime partie de ce que les pompes fournissaient.

À noter que l’histoire ne s’arrête pas là, puisque la procureure de la République de Caen a ajouté que des cartes bancaires volées avaient été utilisées lors des transactions du couple. Par ailleurs, ces derniers roulaient à bord de véhicules munis de fausses plaques d’immatriculations, tout en faisant en sortent de ne pas être identifiables par les caméras de vidéosurveillance.

Au final, le couple a été déféré ce vendredi 7 janvier, après que le parquet de Caen a ouvert « une information pour escroquerie en bande organisée ». L’homme a été placé en détention provisoire, tandis que sa compagne « a demandé un délai pour présenter une alternative à l’incarcération, elle a été placée en rétention », a conclu la procureure.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé